Affichage des articles dont le libellé est pour la maison. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est pour la maison. Afficher tous les articles

dimanche 15 mars 2015

Pourquoi et comment faire sa lessive maison

Cette semaine, j'ai refait le plein de lessive. Pas au supermarché, mais en mélangeant 3 ingrédients, quelques huiles essentielles et de l'eau. Fastoche, économique, écologique, et surtout, efficace.


Je précise que toutes les photos ont été prises l'été dernier, et sans trucage :-)

Ben oui, ce que je demande à ma lessive en premier, c'est qu'elle soit efficace, même à 30°C. Ça fait deux ans que j'utilise cette formule pour laver le linge de 5 personnes, et niveau efficacité, je n'ai rien à dire. Si je repère une tâche difficile, au hasard, vin, sauce tomate, fruit, sang, je la mouille et je frotte avec ... du savon de Marseille ! Je précise que je n'ai plus d'enfant en bas âge, et qu'aucun de nous n'a de métier ou d'activité très salissant (sauf exception !).


Sales ...

propres après un cycle à 40°C.

Dans le passé, j'ai déjà essayé les noix de lavage (psychologiquement, je n'accroche pas à cette forme), ou des paillettes de savon de Marseille seules (il faut les diluer avant la lessive dans de l'eau chaude, pas pratique quand tu n'as pas de point d'eau à coté de la machine). Et puis je suis tombée sur cette recette de lessive dans un magazine avantages, juste après avoir lu l'excellent livre de Robert Lenglet, 24 heures sous influences.

Ce livre nous détaille le quotidien d'une famille comme la mienne, victime sanitaire sans le savoir des intérêts économiques et du lobbying. Des produits toxiques utilisés dans notre literie au chlore dans les piscines, des nanoparticules qui se glissent partout au banal sachet de thé, tout y passe et ce n'est pas joli joli ni pour notre santé, ni pour les politiques sensés veiller à l'intérêt général (rire jaune). Si la construction du livre est artificielle, le fond est hyper documenté et fait froid dans le dos. Le sous titre du livre est d'ailleurs "Comment on nous tue jour après jour".

Voilà comment j'en suis venu à fabriquer ma lessive. En essayant d'éliminer au maximum les produits irritants/allergisants/polluants. Pour un aperçu de ce qu'on trouve dans les lessives traditionnelles, tu peux jeter un coup d’œil à cet article de Raffa (bien qu'il date de 2005), à cette page d'encyclo-ecolo ou à ce document qui résume le tout. Je te rappelle que je n'utilise que 3 ingrédients, les huiles essentielles étant facultatives ...

Passons aux petits défauts de ma lessive :

- elle ne sent pas grand chose, voire rien si on ne met pas d'huiles essentielles. C'est un peu déroutant au début, mais on s'y habitue tellement vite que je sens de suite la lessive quand je ne suis pas chez moi. 

- la lessive se sépare rapidement en deux phases ; il suffit de secouer le bidon quelques secondes pour ré-homogénéiser le tout. Pensez à ne pas trop remplir vos bidons pour pouvoir secouer !




- le blanchissant n'est pas inclut dans la formule, ça fait un produit à rajouter. J'utilise du percarbonate de sodium, un blanchissant écologique, mais avec modération sur les textiles délicats car il produit de l'eau oxygéné en réagissant avec l'eau. J'adapte son utilisation au type de linge lavé : pas du tout pour le linge foncé, 1cs avec la lessive pour le linge clair. 

Après cette loooooonnngue introduction, place à la "recette" !

Ah non, finalement j'ai oublié des trucs :-)

C'est difficile de parler du savon de Marseille ... Juste quelques faits :

- comme pour les couteaux Opinel, le savon de Marseille" ne bénéficie d'aucune appellation,  
- on estime que 90% des savons de Marseille ne sont pas fabriqués à Marseille, et surtout, ne respectent pas la recette traditionnelle, 
- celle ci est composée de 72% d'huile végétale (huile d'olive, palme ou coco) et de soude, c'est tout. 
- mais 80% des savons de Marseille sont à base de suif, c'est à dire des restes d’équarrissage des animaux, ça fait pas très envie ... Sans compter les additifs, colorant ou conservateurs qui peuvent être ajoutés.

Pas très joyeux tout ça ... Soyez donc trèèès attentif à la provenance de votre savon, ainsi qu'à sa composition . Quelques pistes ici, ici ou pour reconnaître un vrai savon de Marseille. Ce qui est sûr, c'est que tu n'en trouveras pas en supermarché traditionnel ! Même les paillettes vendues chez Aroma-zone sont à base d'huile de palme (je ne suis fait avoir ...).

Enfin, je n'utilise évidemment pas d'assouplissant. A la place, j'utilise environ 50ml de vinaigre blanc (une grosse rasade), qui dissout le calcaire, l'empêche de se déposer sur le linge et de le rendre rêche. Il ne laisse aucune odeur si tu te poses la question, et entretient ma machine par la même occasion.

Edit du 18/03 : cette rasade de vinaigre blanc ne suffit bien sûr pas à entretenir ma machine et mes canalisations. Quand j'y pense, tous les uns ou deux mois, je mets 1/2l de vinaigre blanc dans le tambour et je lance un cycle à 60 ou 90°C à vide.




La lessive maison des malignes

- 3 litres d'eau de source
- 60g de copeaux de savon de Marseille (détergent)
- 150g de cristaux de soude (augmente le pH de l'eau - augmente l'efficacité du détergent)
- 90g de bicarbonate de soude (augmente le pH de l'eau)
Les huiles essentielles sont facultatives.
- 30 gouttes d'huile essentielle de citron (puissant nettoyant)
- 30 gouttes d'huile essentielle de tea tree (désinfectant)
- 30 gouttes d'huile essentielle de lavande (parfum, tu utilises celui que tu veux, voire aucun !)


Chauffez l'eau dans un grand faitout avec les copeaux de savon. Remuez pour bien les faire fondre. Ajoutez les cristaux de soude, mélangez jusqu'à ce qu'ils soient dissout, puis le bicarbonate. Mixez le tout (j'ai un vieux mixer plongeant que je garde pour cet usage). Laissez refroidir (ça prend quelques heures), puis ajoutez les huiles essentielles.

En se refroidissant, la lessive va se gélifier. Il faut la remixer régulièrement en rajoutant de l'eau si nécessaire jusqu'à obtenir la consistance, et bien, de votre ancienne lessive préférée ! :-)




Envie de plus de lecture ?

Le livre antitoxique du Docteur Laurent Chevallier. C'est un bon complément au livre de Robert Lenglet, même s'il est assez technique. Il donne des pistes sur les produits à éviter au quotidien, et par quoi les remplacer. Ce livre fourmille de tableaux récapitulatifs par thème (cosmétique, pollution de l'air, guide de la femme enciente ...) bien pratiques pour s'y retrouver.

Le site Lanutrition.fr, spécialisé dans l'information sur la santé. Certains articles ne sont visibles que sur abonnement, mais il y a beaucoup de contenu accessible gratuitement.

Consoglobe, un portail d'information sur la consommation durables et les styles de vie engagés avec le credo consommer mieux, vivre mieux.

EncycloEcolo, l'encyclopédie du développement durable.

Liste non exhaustive, toutes vos suggestions sont les bienvenues !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...