Affichage des articles dont le libellé est p'tit dej. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est p'tit dej. Afficher tous les articles

lundi 26 mai 2014

Granola praliné totalement addictif

Et jamais tu ne seras obligé de dire : "Finis ton granola !"

Non parce que le muesli, ça va bien 2 minutes, mais son cousin le granola est quand même bien plus sexy ! Normalement, tu es sensée le manger le matin bien sagement, avec un fruit frais coupé et du lait ou du yaourt. Mais dans la vrai vie, ton double diabolique aura envie de le grignoter tout au long de la journée et il va disparaître en 2 jours.

Cette recette est parfaite pour utiliser les fonds de paquets de flocons divers et variés, ainsi que les petits restes l'oléagineux. Tu peux donc utiliser ce que tu as sous la main en respectant les proportions. La recette est inspirée du livre de Marie Chioca et Delphine Paslin, Je crée mes cadeaux gourmands, mais en diminuant la quantité de sucre de moitié. Et vraiment, il est complètement addictif ...





Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 février 2014

Les gaufres de la nuit

Ou comment se faire passer pour la meilleure maman du monde quelques instants.

Hier, Mister P. a fêté son anniversaire. La tradition veut que l'heureux fêté choisisse le déroulement de sa journée, incluant les repas. Ce qui donnait encore il y a quelques années chips et bonbons à tous les repas. Début janvier, Tess a choisi risotto et compote pour ses 6 ans. Je rêve ou quoi ...

Mais revenons à mon cher Mister P. Il souhaitait des gaufres le matin, des hamburgers à midi (avec des haricots comme légumes), et des crêpes le soir. Haheum, des gaufres le matin ? 

J'ai dernièrement expérimenté deux recettes de gaufres qui nous ont ravies : les gaufres hyper croustillantes à la limonade trouvées chez Cake in the city, et les gaufres à la polenta de Céline Mennetrier, crousti-fondantes à souhait. Sauf que le matin, c'est pas mon truc ...

J'ai donc opté pour les gaufres qui lèvent toute la nuit. Il faut juste prendre 5 minutes pour les préparer la veille au soir. Le matin, une douce odeur va t'accueillir dans la cuisine. On rajoute les œufs et un peu de bicarbonate, ça prend 1 minute, et hop ! La pâte est prête et roule ma poule pour un petit déj' où tu pourras passer pour la meilleure des mamans ...





Les gaufres de la nuit
(recette de yourhomebasedmum, j'ai réduit la quantité de levure et augmenté celle de sucre, et oui, j'aime mes gaufres complètement natures !)

pour une quinzaine de gaufres
- 120ml d'eau tiède
- 1/2 paquet de levure de boulanger déshydratée
- 480ml de lait tiède
- 100g de beurre fondu
- 1/2 cc de sel
- 3 grosses cs de sucre
- 260g de farine
- 2 oeufs
- 1/4 cc de bicarbonate

Dans un grand bol, placez l'eau tiède et la levure. Laissez reposer 5 minutes. Ajoutez le lait tiède, le beurre fondu, le sel, le sucre et incorporez la farine. Couvrir le bol avec un linge ou un film plastique et laissez à température ambiante pour la nuit.

Vous pouvez également déjà préparer votre gaufrier, les 2 oeufs et le bicarbonate si vous n'êtes pas du matin.


Le lendemain matin donc.

Branchez le gaufrier. Battre les oeufs et le bicarbonate, ajoutez au mélange précédent ; la pâte est liquide, pas de panique !  Placez une petite louche dans chaque empreinte, laissez cuire 3-4 minutes ou jusqu'à ce que les gaufres soient bien dorées, et dégustez de suite bien chauds !

Vous pouvez garder le reste de pâte quelques jours au frais, ou cuire toutes les gaufres et les réchauffer au grille-pain.



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 15 janvier 2014

La brioche d'Anièce, ou la torta delle rose

Encore une recette sucrée Sécotine, faudrait varier un peu ... Promis, la prochaine sera une salade bien santé !

Tu connais le blog d'Anièce, une faim de loup ? Non ? Et bien tu devrais ! :-)
Non seulement elle propose des recettes appétissantes, simples et fiables (quand tu les fais, tu obtiens le résultat escompté, crois moi, ce n'est pas toujours le cas ...), avec de jolies photos, mais en plus, elle est vraiment sympa. Et je ne dis pas ça parce que j'ai gagné un beau sticker chez elle.

Son dernier billet parle de la vraie brioche, celle que tu trouvez chez ton pâtissier. Je l'ai vite oublié (trop de beurre ...), par contre, j'ai bien noté qu'elle avait une autre brioche préférée, la torta delle rose. Un coup d’œil à la recette et je suis déjà en amour (avec la quantité de beurre). D'ailleurs, tu sais quoi ? Je n'ai même pas mis de beurre dans la mienne, que de la purée d'amandes. Même pas peur. Et pourtant, le résultat nous a beaucoup, beaucoup plu. Une mie bien aérée et pas trop sucrée, c'est un peu plus sec que la brioche du pâtissier, mais c'est comme ça qu'on aime notre brioche !




La brioche d'Anièce, ou la torta delle rose

pour un moule à charnière ou à manqué de 26cm
- 1/2 cube de levure de boulanger fraîche (20g)
- 180g de lait
- 500g de farine
- 60g de sucre
- une grosse pincée de sel
- 1 oeuf entier + 3 jaunes (gardez un des blancs pour dorer la brioche)
- 80g de purée d'amandes ou de beurre très mou

pour tartiner l'intérieur de la brioche : du schokonüss, du nutella, du praliné, de la crème de spéculoos, du caramel, ou la crème au beurre d'Anièce ...

J'ai utilisé mon kitchenaid pour pétrir la pâte, mais aucun soucis pour utiliser tes mimines, la pâte se travaille très bien et n'est pas collante.

Faites tiédir le lait dans le bol du robot, ajoutez la levure émiettée et mélangez doucement. Laissez reposer quelques minutes, puis mettez le robot en marche à faible vitesse. Ajoutez le sucre, le sel, la farine et les œufs. Quand les ingrédients sont mélangés, ajoutez la purée d'amandes ou le beurre. Pétrissez jusqu'à obtenir une pâte bien élastique. Couvrez d'un linge propre et laissez lever pendant 2 heures, la pâte va doubler de volume.

Huilez un moule à charnière ou à manqué. Rabattez grossièrement la pâte sur le plan de travail fariné. Étalez au rouleau en donnant une forme à peu près rectangulaire de 35 sur 50 cm. Tartinez généreusement avec la tartinade de votre choix, roulez sans trop serrer, coupez en tronçons de 4-5cm que vous placerez debout dans le moule préparé. Couvrez, et laissez lever 1/2 heure.


Préchauffez le four à 180°C. Battre le blanc restant avec un peu de sel. Badigeonnez la brioche avec ce mélange et enfournez pour 20-25 minutes. C'est tout !



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 13 janvier 2014

Scones orange-lavande et la marmelade (d'orange)

Samedi, je me trouvais fort dépourvue en marmelade d'orange, ingrédient oh combien important dans ma cuisine. Pour les salades, pas pour les tartines. Je trouve qu'elle donne un peps incroyable à n'importe quelle sauce froide, et qui n'a pas besoin de peps en ce moment ? Toi au fond à droite ???

Dimanche, je dégustais des scones orange-lavande avec ma marmelade au petit déjeuner. Ben oui, la recette était sur la même page, je n'allais quand même pas laisser la marmelade toute seule !

Ces scones ne ressemblent pas du tout à ceux que j'ai l'habitude de cuisiner ; la pâte a la consistance d'une mayonnaise, il faut la laisser reposer au frais quelques heures et elle est très assez difficile à découper. En contrepartie, on obtient des galettes épaisses à mi chemin entre le pain et la brioche, très moelleuses. Le parfum de la lavande n'est pas forcément reconnaissable, mais il apporte une touche délicate. 

Si tu zappes cet ingrédient, la pâte se fait en 5 minutes au mixer. Tu laisses raffermir une nuit au frais, 12 minutes de cuisson, et hop ! un petit déj' trèèèèès agréable. Merci qui ??? Alain Ducasse et ses 190 cours illustrés !




Scones orange-lavande et la marmelade (d'orange)

pour un petit pot de marmelade
Tu peux facilement doubler ou tripler la recette, mais tu vas voir, c'est tellement facile que c'est presque plus agréable d'en avoir de la toute fraîche.

- une grosse orange non traitée
- 50g de sucre
- 100ml de jus d'orange (par exemple, une partie du jus de l'orange qu'on va zester pour les scones)

Brossez soigneusement l'orange et essuyez la. Coupez la en deux, puis en tranche de 2-3 mm. Placez les dans une casserole, couvrez d'eau froide et portez à ébullition. Égouttez et rincez à l'eau froide. Répétez cette opération 2 fois (donc 3 fois en tout si tu suis bien !).

Mixez l'orange avec le sucre et le jus, assez finement. Replacez le out dans la casserole, portez à ébullition, baissez le feu et laissez mijoter 30 à 40 minutes, le temps que le liquide soit évaporé. Laissez refroidir et mettez en pot.


pour 6 scones (7cm de diamètre)
- 10cl de lait
- 2g de lavande
- 120g de farine
- 10g de levure chimique
- 15g de sucre
- le zeste d'une orange non traitée
- 50g de beurre froid coupé en petits morceaux
- 50g de miel (de lavande pour être dans le thème)

- un peu de lait et de miel pour dorer les scones
- des pistils de lavande pour la décoration

Amenez doucement le lait et la lavande à ébullition. Laissez infuser et refroidir à couvert. Filtrez.

Dans le bol du mixer, mélangez la farine, la levure et le sucre. Ajoutez le beurre, mixez. Ajoutez le miel et le zeste, mixez. Finissez par le lait froid. Vous obtenez une pâte avec la texture d'une mayonnaise. Coulez cette pâte sur du film alimentaire, rabattez et aplatissez avec vos mains. Fermez complètement et placez au frais au moins 6 heures.

Préchauffez le four à 180°C chaleur tournante. Préparez une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d'un silpat. Sortez la pâte du réfrigérateur, étalez la sur une épaisseur de 1 cm. Le bouquin dit de fariner le plan de travail ET la surface de la pâte, j'ai fait ça en étalant la pâte directement dans le film, la pâte étant vraiment collante. Découpez les scones à l'emporte-pièce et placez les sur la plaque. Rassemblez la pâte restante, essayez de découper à nouveau ou placez la directement sur la plaque en lui donnant une forme ronde. J'imagine qu'on peut aussi cuire un scone géante et le découper après cuisson.


Faites chauffez le lait et le miel pour la dorure (10s au micro ondes pour moi). Badigeonnez le dessus des scones, parsemez de pistils de lavande si vous n'oubliez pas, et enfournez pour 7 minutes. Tournez la plaque et cuire à nouveau 5 minutes. Laissez refroidir, c'est l'heure du petit déj' !!!





Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 13 avril 2013

Beurre et pâte de pistache maison

La pâte de pistache, c'est pour la Bécasse qui n'en trouve pas dans son trou ( c'est elle qui le dit !) et le beurre, c'est Emma qui en a fait lors d'une sortie pédagogique et qui a voulu réitérer l'expérience à la maison. Rigolo et vraiment super bon ! Et super fastoche avec Mr le Robot ...


Pâte de pistache (d'après l'encyclopédie du chocolat)

- 100g de pistaches natures sans la peau
- 1/2 à 1 cs d'huile de pistache ou de pépin de raisin

Torréfiez les pistaches une dizaine de minutes à 150°C. Laissez refroidir.

Placez les pistaches dans le bol d'un petit robot (ou un moulin à café) et pulsez pour obtenir une poudre fine. Continuez sans chauffer en ajoutant un peu d'huile pour obtenir une pâte. Conservez au frais.




Le beurre d'Emma

Montez 50cl de crème fraîche entière en chantilly.



Changez le fouet pour la feuille, et fermez hermétiquement le bol du robot. Maintenant, si tu préfères nettoyer ta cuisine ...



On a fait fonctionner quelques minutes à vitesse 8, et tadam ! Le beurre se sépare du petit lait.


On égoutte soigneusement.

J'ai gardé le petit lait pour confectionner des crêpes ou des pancakes.

On rince le beurre plusieurs fois pour éliminer le maximum de petit lait, on presse pour former une motte, et on place au frais pour raffermir le tout. A consommer dans les 48 heures, mais ça, ça ne devrait pas être trop difficile !


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 10 mars 2013

Les petites choses de Paris # Quartier des Buttes-Chaumont et Latte Matcha

Les amis, hier, j'ai découvert l'endroit où j'aimerais habiter si je devais déménager à Paris intra-muros. Dans une des villas de la Mouzaïa.
 


Sur les hauteurs du 19ème arrondissement, il y a un petit quartier tranquille composées de ruelles piétonnes, appelées villas ou allées. Elles sont bordées de maisons avec des petits jardins - des jardinets si on veut être précis.


D'ici quelques semaines, on devine que ces villas seront envahies par la végétation.




Ah... Attendez ... on me souffle dans l'oreillette que ça va pas être possible ... à moins de s'endetter pour 3 générations ... Tant pis, c'est un quartier qui mérite le détour pour découvrir une facette plus calme de Paris. Et le parc des Buttes-Chaumont se situe juste à coté.


Le parc a été aménagé sur l'emplacement d'anciennes carrières de gypse. Il est tout en relief, articulé autour d'un lac et d'une montagne au sommet duquel on aperçoit un petit temple. En ce samedi matin, on se serait cru au paradis des joggeurs, des pratiquants du taï chi et de la méditation. Moi, j'ai préféré m'asseoir en terrasse et boire un thé au soleil !

Le Sacré-Coeur.




Une très jolie promenade que j'ai prolongée l'après-midi à la bibliothèque nationale François Mitterand, mais ça, c'est une autre histoire ...


Latte Matcha

Je me fais de temps en temps un latte matcha, mélange de lait végétal et de poudre de thé matcha. Ça change du thé nature, j'aime bien le petit goût particulier du matcha, et il parait que c'est plein de bonnes choses !


Depuis que ma vendeuse préférée m'a dit que ce thé se conservait très bien dans le bac à légumes du frigo, mon thé matcha garde sa belle couleur et son goût d'herbe au moins six mois. Car oui, cette boisson a clairement un goût d'herbe fraîche, c'est vraiment spécial ! Et je suis la seule à en boire à la maison.

J'ai utilisé mon mousseur à lait pour faire le mélange et dissoudre correctement le thé, mais un petit fouet fera parfaitement l'affaire.



pour 1 tasse de latte matcha
- 60ml d'eau
- 180ml de lait végétal (j'aime bien avec de l'amande ou de l'avoine)
- 1/2 à 1cc de poudre de thé matcha, selon ce que vous pouvez supporter de goût d'herbe
- du sirop d'agave ou du miel pour sucrer

Placez le thé dans un contenant haut. Dans une petite casserole, faites bouillir l'eau. Versez la sur le thé et mélangez bien à l'aide du mousseur ou d'un petit fouet.


Chauffez le lait dans la même casserole. Ajoutez au thé dissout, mélangez, sucrez à votre goût et versez dans une tasse. Dégustez de suite.




Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 30 septembre 2012

Quinoa, fraises compotées et graines croustillantes

Tout un programme, non ?

Quand je fais du quinoa ou des céréales, j'en fais toujours plus. J'en ai ainsi pour plusieurs repas, et je décline : nature, galette ou gratin, je vise l'efficacité ! Et ça marche aussi pour un petit déjeuner tonique, associé à une compote de fruits et des graines torréfiées. On prépare tout la veille, et au petit matin, il ne reste plus qu'à assembler ! Et si vraiment vraiment on est feignasse, on peut déjà tout mélanger la veille, sauf qu'on perd alors la composante croustillante.




J'en profite pour proposer cette recette à Laurence du joli blog Petits repas entre amis, pour son concours "un réveil en douceur". J'adore son blog et ses recettes, sans compter les photos qui illustrent le tout. J'attends avec impatience ses nouvelles aventures en Russie !




Quinoa, fraises compotées et graines croustillantes


Les quantités sont volontairement floues, car je ne cuisine pas spécialement pour cette recette. J'utilise des restes de quinoa (ou de riz, de millet ...) et de compote. Et j'ai quasiment toujours une boite avec un mélange de graines torréfiées, selon l'inspiration du moment. A saupoudrer un peu partout, ou à manger tel quel ...

pour le quinoa

Rincez soigneusement le quinoa pour enlever les éventuelles traces de saponite (c'est amer !). Le cuire dans 1 3/4 fois son volume d'eau sans sel, pendant environ 15 minutes. J'aime quand le quinoa est encore un pu ferme, mais vous pouvez le cuire plus longtemps. Rincez à l'eau froide pour stopper la cuisson et réservez.


pour les fraises compotées

Compotez à feu tout doux trois poignées de fraises avec 2 cs de sucre. Écrabouillez ou mixez selon la texture que vous aimez.


pour les graines croustillantes

Torréfiez des graines de tournesol, de sésame et des noisettes (une poignée de chaque) à sec dans une poêle. Rajoutez une poignée de noix de coco à la fin. Laissez refroidir, puis conservez dans une boite hermétique.


Finito !

Réveillez vous tranquillement, étirez vous, faites des câlins aux enfants, vous pouvez même les envoyer les préparer le petit déj' !

Dans un bol, je mets 5 grosses cuillères de quinoa, la même quantité de fraises compotées, je saupoudre avec le mélange croustillant, et je sucre avec du sirop d'agave ou du miel. Parfois, je réchauffe le quinoa et les fraises au préalable, parfois non.













Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 28 janvier 2012

Sécotine, le ski et le kaiserschmarren


Sécotin a bien essayé, mais le ski et moi, c'est, comment dire ... L'idée d'enfiler des bottes qui pèsent 3 tonnes et me donnent une démarche de canard, de faire la queue alors que je suis en VACANCES, de me cailler les miches à 3000m d'altitude dans le brouillard, pour en plus faire du SPORT toute la journée, très peu pour moi !

Bon, j'exagère, hein ! Parce que c'est une chance de partir en vacances. Parce que quand il y a du soleil, j'ai juste envie de m'asseoir et de regarder la montagne toute la journée. Et puis surtout, il y a les pauses. Si c'est en Autriche, je prends un Kaiserschmarren, ou poêlée de l'Empereur. Il parait que c'était le dessert préféré de l'empereur François-Joseph.

Le Kaiserschmarren est une crêpe bien épaisse, croustillante à l'extérieur et moelleuse à l'intérieur, couverte de sucre glace et servie traditionnellement avec de la compote de quetsches. La marque Knorr commercialise un Kaiserschmarren lyophilisé et sans cochonneries plus qu'honnête, j'avais donc un sacré défi à relever une fois mes 2 sachets engloutis.


J'avais préparé une belle assiette pour prendre une belle photo de jour, mais il semble que monsieur le chat l'ai trouvé fort à son goût ...


Kaiserschmarren (d'après Strudel, kouglof et cie - Babsie Steger)

Ingrédients pour 2-3 personnes
- 4 oeufs, blancs et jaunes séparés
- 20g de sucre
- 110g de farine
- 20cl de lait
- 1 cs de sucre vanillé
- 2 pincée de sel
- facultatif : un peu de rhum ou de vodka carambar, un zeste de citron ...

- huile pour la poêle
- compote de quetsches ou autre

Montez les blancs en neige en ajoutant les 20g de sucre à mi-parcours.

Battre les jaunes avec la farine, le sucre et le sel. Ajoutez le lait peu à peu en délayant bien entre chaque ajout. Incorporez éventuellement les éléments facultatifs, puis les blancs d'oeufs battus.

Préchauffez le four à 180°C ou 160°C chaleur tournante.

Faites chauffer l'huile à feu moyen dans une grande poêle qui passe au four. Versez toute la pâte. Attendez qu'elle se décolle (2-3 minutes), retournez la sans crainte de la casser en plusieurs morceaux, attendez 1 minute supplémentaire, déchiquetez la crêpe à la fourchette, et enfournez pour 10 minutes.

Saupoudrez de sucre glace et dégustez de suite avec une compote de quetsches, de pomme, ou simplement nature !


Jungfrau

Mont-Blanc

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 5 novembre 2011

Le mystère du pancake reposé

ou le match Heidi Swanson contre Gwyneth Paltrow. Ça va saigner.

Je m'explique. Si je cours encore après la gaufre parfaite, je me console avec les pancakes. J'aime autant les tout simples que ceux aux flocons d'avoine, en passant par ceux à la ricotta ou les étranges muffins pancakes soufflés. Mais ces derniers mois, ce sont les pancakes au buttermilk de Heidi Swanson qui se retrouvent le plus souvent dans nos assiettes.


N'est ce pas, Amber ?

Pourquoi ? Et ben parce que ce sont les plus rapides à faire, qu'ils sont épais comme un petit oreiller et qu'ils gardent leur moelleux, même le lendemain. 

Alors pourquoi tester une nouvelle recette me direz-vous ? Les pancakes de Bruce Paltrow, c'est un peu la recette phare du bouquin -pavé- de sa fille. Je devais l'essayer. Ouais, des fois, je m'auto-persuade aussi que je dois faire des trucs.

La recette de Gwyneth est pour 3 douzaines de pancakes. 36 pancakes, c'est pas un peu trop, dis donc ? Divisons par 3, ça ira bien. Ploum ploum ploum.

Dis donc Gwyneth, ces proportions, ça me dit vaguement quelque chose. J'ai une mémoire sélective et non dimensionnée pour les trucs culinaires. Ça y est ! On dirait les pancakes de Heidi Swanson !



Le seul truc qui diffère vraiment entre les deux recettes, c'est qu'il faut laisser reposer une nuit pour miss G. et qu'on peut rallonger la pâte avec du lait si elle est trop épaisse.

Tu connais bien Sécotine maintenant ; elle est curieuse et aime bien faire sa maligne. Si en plus je peux manger deux fois plus de pancakes ...

Alors pour les recettes, trop facile : tu mélanges les ingrédients secs dans un grand bol et les autres dans un petit bol. Tu rajoutes le contenu du petit bol dans le grand et tu mélanges jute pour incorporer, ce n'est pas grave s'il reste des grumeaux. Pour les adeptes de Gwyneth, on laisse reposer ; si vous avez choisi l'option Heidi, on fait cuire directement. Déposez des petites louches de pâte dans une poêle chaude ; quand ça commence à faire des bulles, retournez pour cuire l'autre coté. C'est tout !

Et en images, ça donne quoi ??? Heidi est toujours sur votre gauche.








Ou comment deux recettes quasi identiques donnent des résultats complètement différents. C'est soit un coup du bicarbonate qui fait encore plus cailler le lait et réagir la pâte, ou alors le temps de repos qui modifie la structure. Hervé This, si tu m'entends ...

Bon, c'est pas tout ça, mais j'ai des pancakes à manger moi !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...