Affichage des articles dont le libellé est courges. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est courges. Afficher tous les articles

mercredi 16 août 2017

Tranches d'aubergines panées au crumesan, sauce barbecue garantie sans cochonnerie et un peu de mon Canada !

Il a bien fallu qu'on revienne du Canada. Bouhououououou ... J'ai partagé pas mal de petites vidéos sur mon compte Instagram, les photos sont en fin d'article !

Alors je me console avec la bouffe, les aubergines d'ici sont enfin arrivées (grandies sous serre, faut pas rêver non plus !), le maïs frais, les tomates qui ont du goût, les petites courgettes, bref, tous les légumes qui te font l'été mais qui te rappellent qu'il est déjà mi-août. C'est moi ou il y a eu une faille spacio-temporelle cette année ?

Bref. J'avais mis cette recette de coté depuis longtemps, en attendant mes aubergines donc. Ami carnivore, passe ton chemin, même si j'ai résisté à la tentation de nommer ce plat "steaks" d'aubergine. On parle ici de tranches épaisses d'aubergines panées avec un crumesan que j'aime presqu'autant que le vrai parmesan. Le tout cuit au four pour un résultat assez bluffant je l'avoue, c'est moelleux à l'intérieur, croustillant autour, et surtout, ça a beaucoup de goût, ce qui n'est pas toujours gagné avec notre amie l'aubergine.

Je les ai servies avec de la sauce barbecue maison garantie sans cochonnerie et plutôt réussie (dixit Sécotin), mais une sauce tomate classique convient certainement très bien.




Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 décembre 2016

Pain au potiron, olives et parmesan

Hier, j'ai mangé une soupe divine aux fruits de mer, cachée sous une belle croûte dorée. En cassant la croûte, les petits bouts tombaient dans le bouillon et s'en imbibaient, un délice !

Parce que dans la soupe, il y a aussi les petits trucs qui accompagnent et qui font toute la différence.

Comme par exemple un bon pain.

Et celui ci est juste parfait avec une soupe un peu épaisse en guise de dîner léger. On a le droit de le manger chaud à la sortie du four, c'est d'ailleurs tiède qu'il est le meilleur. Mais grillé le lendemain avec un peu de beurre qui va fondre dans les petits trous, il se défend très bien ! Si je rajoute qu'il fait parti de la catégorie sans levée, qu'il est prêt en une heure, vaisselle comprise, tu veux la recette ?





Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 6 décembre 2016

Bouillon gingembre-miso, courge rôtie et soba

Aka la version raffinée de ce bouillon.

A la base, c'est un bouillon parfumé à 2 ingrédients dans lequel on balance place délicatement des légumes qui restent au frigo qu'on a choisi avec soin. Voilà pour l'idée.

Dans cette version, on fait rôtir la courge au four avec du miso, et rien que pour ça, la recette vaut le détour. Tu peux t'arrêter à ce stade et déguster des morceaux de courges fondants et caramélisés sur les bords, presque comme une friandise. Yummy !

Mais si tu vas au bout de la recette, tu auras en plus un délicieux bouillon au gingembre, dans lequel cuit brièvement le brocoli et quelques champignons. On rajoute des nouilles soba au dernier moment pour éviter la sur-cuisson, des herbes fraîches et du sésame pour le croquant, et le voilà ton bol de bouillon miso raffiné !



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 13 novembre 2016

Classique #26 - Lasagnes à la courge

Quand quelqu'un m'a demandé cette recette il y a quelques jours, je l'ai fièrement renvoyé vers le blog. J'aurais mieux fait de me taire, elle n'y était pas (encore) ...

Pourtant, je cuisine régulièrement ce plat à l'automne ; simple et efficace, il a également l'avantage de nourrir les grandes tablées à moindre coût. Il se prépare à l'avance, se décline en végétarien, et les restes sont parfaits pour les lunch box. Parfait je te dis ;-)



Et regarde moi un peu ces couleurs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 30 octobre 2016

Gnocchi de potimarron et polenta, beurre de sauge (ou pas !)

Quand deux de mes chouchous se rencontrent, ça donne un joli plat d'automne aux couleurs flashy !

J'adore ces petits coussins moelleux, mais le façonnage demande un peu de temps et de technique. Néanmoins, le jeu en vaut largement la chandelle, les gnocchi maison n'ayant vraiment rien à voir avec ceux du commerce (ou alors je n'ai pas les bons fournisseurs !).

J'ai accompagné mes gnocchi avec un beurre de sauge, mais une partie a été englouti avec un pesto tout simple, très bien aussi ... et pour le coup, on en trouve de très bon près de chez moi !





Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 16 octobre 2016

Salade tiède de lentilles, potimarron rôti, féta et grenade, vinaigrette à l'orange et au gingembre

Je ne suis pas la seule à avoir envie de lentilles en ce moment. Allez faire un tour chez Mamapasta, il y a le choix !

Voici la dernière salade que j'ai bricolé : lentilles, potimarron, féta et grenade, on ne change pas une équipe qui gagne. Comme toujours avec les lentilles, c'est la sauce qui fait la différence. J'ai choisi l'association classique orange/gingembre, avec un peu de purée de cajou pour l'onctuosité. Très très bien, on en viendrait presqu'à aimer le mois d'octobre ... Naaan, je déconne, même si à Munich, on parle du "goldene Oktober", octobre doré, c'est vrai qu'on est gâté en ce moment, je sèche encore mon linge dehors !




Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 12 novembre 2015

Petits chaussons épicés potimarron et chèvre

Encore du potimarron me diras-tu ... J'avoue que je ne m'en lasse pas ... Et la saison vient juste de commencer ...

Ces petits chaussons sont excellents : entourés d'un pâte à pain qui ne détrempe pas, la farce au potimarron est juste assez épicée pour titiller les papilles, tandis que le chèvre rajoute du fondant. Ça faisait bien longtemps que je ne m'étais amusée à façonner des chaussons. C'est un peu long, mais ils se réchauffent et se congèlent très bien, tu peux donc en faire pour un régiment si tu te sens en forme !



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 6 novembre 2015

Celui qui se prenait pour un chili # Potimarron, lentilles et autres légumes

On aurait presque pu appeler ce plat mijoté de lentilles et potimarron aux épices, un peu comme ce délicieux mijoté de courges, pois chiche et coco qui s'invite souvent à ma table. Mais non, figure toi qu'il tenait absolument à entrer dans la catégorie chili !

Cette recette a tout pour me plaire : une variété de légumes de saison qui cuisent doucement ensemble dans un liquide avec des épices, un plat-repas qui se réchauffe facilement et peut donc se préparer à l'avance, des restes qui se congèlent sans problème, mais pourquoi ai-je attendu si longtemps ??? Ah. Oui. Je sais. J'attendais. Les potimarrons.

Et quand tu sauras que ce chili est inspiré du beau livre Green de l'auteure du blog Golubka, crois moi, tu vas en reprendre !!!



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 5 mars 2015

Soupe indienne aux légumes d'hiver, AKA la soupe anti-grippe

J'ai entendu ce matin un reportage sur l'épidémie de grippe de cet hiver. Avec tous les épices de cette soupe, tu vas être désinfecté de l'intérieur !

Ne prends pas peur en lisant les ingrédients de cette recette, tu en a certainement une grande partie dans tes placards. J'ai moi même substitué ou augmenté la quantité de certains par rapport à la recette initiale. De même, j'ai utilisé les légumes dont je disposais, et du millet à la place d'orge perlé. Bref, ce n'est pas vraiment une recette, plutôt une idée :-)

Et l'idée, c'est un plat complet à mi chemin entre la soupe et la potée selon la quantité de liquide que tu y mets. Le mélange des épices va parfumer toute ta cuisine et donner au plat toute son originalité. A faire et à refaire !





Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 10 décembre 2014

Boulettes de riz, potiron et sésame

Les boulettes sont de retour Alphonsine, mais en version végé ce coup-ci :-)

Hier soir, je n'arrivais pas à dormir. J'avais froid aux pieds. Au milieu du milliard de pensées qui m'agitaient se trouvait un reste de riz à utiliser. Urgemment. Un reste de riz de Camargue que je n'ai sans doute pas cuit de la bonne manière car il se situe entre le riz long et le risotto.

En gros personne n'en veut.

Et si je le transmutais en boulettes ? 



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 24 novembre 2014

Salade de choux de Bruxelles, butternut et lentilles, sauce crémeuse noisettes-orange

Ça fait un moment que je voulais essayer une recette de courge crue, c'est chose faite avec cette belle salade automnale. 

La courge crue, et ben, c'est assez fade finalement, et le charme de cette salade, c'est surtout la sauce à la purée de noisette et à l'orange qui vient enrober le tout ! Le soir, j'ai rajouté un petit reste de riz à ma salade pour un dîner léger. Qui a dit qu'on avait assez de recettes de courges ?




Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 20 novembre 2014

Soupe retour de salon du blog culinaire #7 - Fourme d'Ambert, potimarron et patate douce rôtis

Alors voilà, le salon du blog culinaire #7, c'est fini. Snifff ...

Imagine. Un week-end entier autour de la cuisine au lycée hotelier et à l'abbaye de Soissons, des démonstrations animées par des bloggueurs ou des professionnels, des battles, un pique-nique géant, des rencontresMessergaster, Angélique, Emeline, Stéphanie, Armelle et toutes les "anciennes", des échanges, des fous rires ... bon, c'est quand le prochain ? 

Cette année, j'ai eu la chance de faire ma démonstration  avec Manue à l'abbaye, un lieu magique aménagé tout spécialement pour l'occasion. Le public est toujours nombreux et curieux, c'est un vrai bonheur d'échanger et de partager nos recettes. Mention spécial à la petite fille a mangé plusieurs coupelles de tagliatelles natures !




J'ai des idées pleins la tête pour le prochain mois, mais en rentrant, j'avais surtout très envie d'une ... soupe ! Celle ci est un mix entre la soupe à la fourme d'Ambert dégustée au salon, et le potimarron rôti avec la patate douce de Vanessa qui nous a cuisiné une salade complètement bluffante ! Le mélange des légumes rôtis un peu sucrés et de la fourme un peu piquante est par-fait. Enfin, pour moi hein ...




Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 15 octobre 2014

Pizza au potimarron, oignons rouges et roquette

Et pour la Sécotine touch, on rajoute un ou deux  amaretti émiettés.

Roquette et potimarron, c'est une association assez classique que j'ai déjà utilisé dans ces raviolis. Mais je ne m'en lasse pas. Alors, décliné en pizza, c'est comment ? Étonnant, fondant, un peu sucré, le piquant de la roquette qui rafraîchi le tout, bref, une jolie réussite. En plus, le plat est complet et c'est très joli ces couleurs, non ?


Pour ceux qui se demanderaient, non, je ne mange pas ma pelouse ...


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 mars 2014

Galettes potiron-cheddar

Mais tu cuisines encore de la courge à cette saison Sécotine ?

Je viens juste de couper mon dernier potiron qui attendait au garage. Vraiment, j'adore ce légume qui se garde des mois ... sauf quand il a décidé d'imploser et de fondre de l'intérieur ! Ça sent le vécu ? Vraiment ?

Je t'ai déjà dit que j'aimais d'amour les livres de l'éditeur la plage par ici. J'ai logiquement ajouté le petit dernier de Cléa et Estérelle Payany, Veggie burger à ma collection. C'est pas que j'aime plus que ça les burgers, je préfère même manger les ingrédients séparément. Mais je ne résiste pas aux galettes végétales, et pour mon plus grand bonheur, les enfants s'y mettent aussi ! 

Ces galettes sont fondantes et moelleuses, et avec beaucoup de goût. Ce qui n'est pas toujours évident avec la courge. Nous les avons mangé avec une mayo au tofu soyeux (à améliorer) et une salade de mâche. Maintenant, rien ne t'empêche de les coincer en sandwich dans un petit pain avec des crudités et une petite sauce à ton goût ...




Galettes potiron-cheddar

pour une dizaine de galettes
- 500g de potiron
- 1 oignon rouge
- 1 gousse d'ail
- huile, sel et poivre
- 100g de cheddar ou autre fromage à pâte dur
- 70g de chapelure
- 3 cs de fines herbes


Préchauffez le four à 180°C.

Coupez le potiron en petits cubes, émincez l'oignon et l'ail, placez sur une plaque à four. Versez 3-4 cs d'huile d'olive, salez, poivrez, et utilisez vos mains pour enduire les légumes de ce mélange. Enfournez pour 30 à 40 minutes, ou jusqu'à ce que les dés de potiron commencent à dorer.

Laissez refroidir quelques instants, puis transvasez dans un grand bol. Écrasez légèrement le potiron à la fourchette, puis incorporez le reste des ingrédients. 

Formez des galettes à l'aide d'un emporte-pièce rond directement sur une plaque à four  éventuellement recouverte de papier sulfurisé ou d'une feuille silpat. Tassez légèrement avec la dos d'une cuillère à soupe et enfournez pour une dizaine de minutes. C'est prêt !



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 29 janvier 2014

Mijoté épicé de courge, pois chiches et coco

Attention, gros coup de cœur gustatif pour ce mijoté qui m'a régalé trois jours de suite.

Imagine, de la courge rôtie un peu sucrée, des pois chiches fondants et des tomates enrobés d'une sauce à la fois relevée et douce. Dégusté brûlant avec du riz blanc, tu as un plat complet qui va te réchauffer de l'intérieur !

La recette est adaptée de Graines, céréales et légumes secs de Molly Brown, un livre qui décidément m'inspire beaucoup en ce moment ! Ne te laisse pas décourager par la liste des ingrédients, tu as la possibilité d'en omettre certains ou d'en remplacer d'autres, mais ne passe surtout pas à coté de ce mijoté en janvier !




Mijoté épicé de courge, pois chiches et coco

pour 4 à 6 personnes
- 400g de pois chiche cuits ou 200g de pois chiches secs
- 1 kg de courge butternut ou autre variété coupé en morceaux
- 1 cs de graines de moutarde noire
- 1 gros oignon émincé
- 2 à 3 gousses d'ail émincées
- 1 piment rouge épépiné et émincé
- 1 cs rase de cumin en poudre
- 250g de tomates cerises (1 barquette), ou 3 tomates coupées en gros morceaux
- 1/2l de bouillon de légumes
- 50g d'abricots secs coupés en petits dés
- 2 cs d'amandes en poudre
- 3 cs de noix de coco en poudre
- 2 cs de mascarpone

pour le service
-  2 cs d'amandes effilées
- de la coriandre fraîche ou congelée
- le jus d'un ou deux citrons

Si vous utilisez de pois chiches secs, faites les tremper une nuit dans de l'eau fraîche. Égouttez et rincez, couvrir d'eau froide, portez à ébullition avec une pincée de bicarbonate et laissez cuire jusqu'à ce que les pois chiches soient bien tendres. Je les cuis en grande quantité (plus pratique) et je les congèle.

Préchauffez le four à 200°C (ou profitez d'une autre cuisson). Placez les morceaux de courge dans un plat creux, arrosez d'huile d'olive, salez et poivrez. Enrobez la courge de ce mélange à l'aide de vos mains. Enfournez 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que la courge soit dorée.

Faites chauffer 2cs d'huile d'olive dans un grand faitout. Jetez y les graines de moutarde noire. Lorsqu'elles commencent à exploser, ajoutez l'oignon et laissez dorer. Ajoutez l'ail, puis le piment et le cumin. Laissez chauffer quelques instants pour libérer les arômes. Incorporez les tomates, salez et poivrez. Laissez cuire quelques minutes.

Incorporez la courge rôtie, les pois chiches, le bouillon et les abricots. Amenez à ébullition, puis baissez le feu et laissez mijoter 15 à 20 minutes. La courge doit être bien tendre. Ajoutez les amande en poudre, la noix de coco et le mascarpone. Ajustez l'assaisonnement, ajoutez éventuellement un peu de liquide. Laissez frémir jusqu'à ce que le mijoté soit bien chaud. Saupoudrez d'amandes effilées et de coriandre, ajoutez un généreux trait de citron et servez avec du riz blanc sans attendre.

Le mijoté se conserve très bien. Il peut néanmoins épaissir ; ajoutez un peu de liquide si c'est le cas.





Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 8 février 2013

Raviolis fastoches à la courge, noix de cajou et pesto de roquette

Quand je me suis offert le livre de Katie Quinn Davies, "Quand Katie cuisine", j'ai repéré de suite la  recette que je cuisinerai en premier : les raviolis à la courge.

Je savais aussi que je ne ferai pas la pâte mais que j'utiliserai de la pâte à raviolis chinois, déjà étalée et coupée, comme mes copines au salon du blog culinaire. Car j'ai souvent envie de faire des raviolis, j'ai pleins d'idées de farce, mais rien que de penser à la case pétrissage-laminage-découpe de la pâte suffit toujours souvent à me décourager !

Et pour accompagner mes raviolis fastoches, j'ai choisi un pesto de roquette un peu piquant pour contre-balancer la douceur de la courge.  Mes testeurs ont adorés !




Raviolis fastoches à la courge, noix de cajou et pesto de roquette

Les quantités sont pour environ une quarantaine de raviolis, soit un paquet de 250g de pâte à raviolis chinois. S'il vous reste de la farce, vous pouvez l'utiliser en garniture d'une tartelette, c'est testé et approuvé !

pour la farce (d'après Quand Katie cuisine)
Katie utilise des noix de pécan, mais ehehe, je n'ai pas bien lu la recette, et j'ai utilisé des noix de cajou. La prochaine fois j'essaierai avec des noisettes.

- 60g de noix de cajou
- 500g de courge butternut, épluchée et coupée en morceau
- 6 gousses d'ail (4 pour la farce, 2 pour le pesto)
- de la sauge (séchée pour moi)
- 150g de chèvre frais
- 1 grosse cs de chapelure
- 1 oeuf
- 1/2 cc de muscade
- 50g de parmesan râpé
- huile d'olive, sel et poivre

Préchauffez le four à 180°C. Faites torréfier les noix de cajou pendant 10 minutes en les remuant à mi-cuisson.

Répartissez la courge et l'ail dans un plat à four. Arrosez d'huile d'olive, salez, poivrez, et émiettez la sauge. Mélangez à l'aide de vos mains pour enduire tous les morceaux de courge. Enfournez pour 30 à 40 minutes de cuisson, ou jusqu'à ce que la courge soit tendre. Laissez refroidir légèrement, puis transvasez la courge dans le bol d'un mixer. Ajoutez 4 gousses d'ail après les avoir épluchées, le fromage de chèvre, la moitié des noix, la chapelure, l'oeuf, la muscade et le parmesan. Mixez jusqu'à obtenir une farce lisse, salez et poivrez à votre goût. Réservez au frais jusqu'à la confection des raviolis.


pour le pesto de roquette
- 100g de roquette
- 50g de noix de cajou (pour être raccord avec les raviolis)
- les 2 gousses d'ail épluchées qui restent
- 4 cs de parmesan râpé
- 1 cs de jus de citron
- de l'huile d'olive, sel et poivre

Mixez grossièrement les noix de cajou. Ajoutez la roquette, l'ail, le parmesan et le citron. Pulsez, puis ajoutez l'huile en filet pour obtenir une consistance crémeuse et grossière. Salez et poivrez à votre goût, réservez au frais.


montage des raviolis
Et non, pas de photos, j'étais toute concentrée sur mes raviolis ..

Préparez un bol avec de l'eau. Placez un carré de pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Déposez 1 cc de farce au milieu. Humectez deux cotés du carré avec votre doigt mouillé, puis repliez le raviolis en triangle en essayant d'éliminer le maximum d'air. Réalisez soigneusement cette étape, car si le ravioli n'est pas bien scellé, il répand toute sa farce à la cuisson. Trop bête. J'ai également recoupé mes raviolis au ciseau pour avoir une jolie forme ronde. Déposez les raviolis sur un plateau fariné et recouvrez d'un torchon jusqu'au moment de les cuire.

Vous pouvez également congeler les raviolis crus sur un plateau. Transvasez les dans un sac lorsqu'ils sont bien rigides.


Finito !

Broyez grossièrement le reste des noix de cajou.

Faites bouillir une grande casserole d'eau salée. Cuire les raviolis jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface, environ 4-5 minutes. Sortez avec une écumoire. Procédez en plusieurs fois si nécessaire. Chauffez les assiettes en y versant une louche d'eau de cuisson. Séchez, et répartissez les raviolis sur les assiettes, ajoutez un peu de pesto de roquette et des noix de cajou concassées. Dégustez de suite.




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 novembre 2012

Houmous potimarron/menthe et mini poivrons farcis

Parce que c'est la saison des courges et que les pois chiches ne demandent qu'à partager la vedette dans l'houmous. Et aussi parce qu'on profite de la dernière menthe fraîche du jardin ! 

Le potimarron apporte son petit goût de châtaigne et une jolie couleur à la tartinade. Avec le petit reste, j'ai farci des mini poivrons pour recopioter une jolie entrée mangée dans un restaurant. What else ? Ah oui, la recette !




Houmous potimarron/menthe

- 200g de pois chiches cuits
- 220g de potimarron égoutté cuit
ou 1 tasse de pois chiches et 1 tasse de potimarron
- 3 cs de tahini (entre 40 et 50g)
- le jus d'un beau citron (au moins 50ml)
- 1 1/2 cs de cumin moulu
- 2 gousses d'ail
- 1 cc de sel fin

De l'huile d'olive, du sel, et beaucoup  beaucoup de menthe ciselée


Rassemblez tous les ingrédients sauf l'huile et la menthe dans le bol d'un mixeur. Pulsez jusqu'à avoir une texture lisse. Ajoutez de l'huile d'olive en filet pour obtenir le moelleux souhaité (je mets quelques cuillères à soupe). Goûtez, ajustez l'assaisonnement et ajoutez éventuellement du tahini, du cumin ou du citron selon votre goût. Transférez dans un bol et ajoutez la menthe. 

Si vous avez le temps, réfrigérez quelques heures pour que les arômes aient le temps de se développer. Mais c'est aussi très bon de suite !




Mini poivrons farcis

Trop facile : coupez des mini poivrons en deux dans le sens de la longueur. Eliminez les graines et les membranes. Garnissez généreusement d'houmous, puis passez 10-15 minutes à four chaud (le top étant de parasiter une cuisson en cours). Les mini poivrons vont fondre, l'houmous va se raffermir, mmmmmmhhhh ...


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 22 janvier 2011

Risotto au potiron et cèpes, inspiration Jamie O.

J'ai depuis le mois de septembre un magnifique potiron qui attend sagement son heure au fond de ma cave. Je ne l'avais pas un peu oublié.

Il a été découpé la semaine dernière ; une partie a été congelée, l'autre a fait de magnifiques soupes. J'avais dans un coin de ma tête la recette d'un risotto au potimaron, j'en ai donc gardé un petit bout. Je suis partie d'une recette du livre Cook de Jamie Oliver pour les proportions, risotto au potimarron, biscuits amaretti et sauge. J'ai rajouté les cèpes pour relever le tout.

Coté organisation, j'ai cuisiné la base du risotto le vendredi après-midi selon cette recette. J'ai profité du four chaud le soir pour faire rôtir mon potiron. Et ce midi, la fin de la recette ne m'a pris que 20 minutes.


Risotto au potiron et cèpes, inspiration Jamie O.

Ingrédients pour 2 gros appétits en plat principal, 4 en entrée
- une recette de base de risotto
- 35cl de bouillon de légumes ou volaille
- 1 quart de potimarron ou 250 à 300g de potiron coupé en morceaux
- 1 épice de votre choix pour faire rôtir la courge (curry, cannelle, fenouil ...)
- 1 poignée de cèpes séchés
- 1 à 2 poignées de parmesan râpé
- huile d'olive, sel et poivre du moulin

Préchauffez le four à 200°C ou 180°C chaleur tournante.
Placez les morceaux de courge dans un plat à four. Arrosez de 2-3 cuillères d'huile d'olive, salez, poivrez et ajoutez l'épice de votre choix (j'ai utilisé du curry). Mélangez pour bien imprégner les légumes. Enfournez pour 30 à 40 minutes (la courge doit être molle).

Vous pouvez profiter du temps de cuisson pour préparer la recette de base du risotto.
Réhydratez les cèpes dans un bol d'eau froide pendant au moins 10 minutes ; coupez les en petits morceaux. 

Lorsque la courge est cuite, placez le riz précuit et la moitié du bouillon dans une casserole. Portez à ébullition et ajoutez les légumes. Remuez constamment jusqu'à ce que tout le bouillon ai été absorbé. Ajoutez le reste du bouillon louche par louche, en laissant le riz l'absorber à chaque fois. Vous n'aurez par forcement besoin de tout le bouillon. Lorsque vous êtes satisfait de la consistance de votre risotto (pour moi, il doit être légèrement al dente et humide), ôtez du feu, ajoutez le parmesan et rectifiez l'assaisonnement. Couvrez pendant 1 minute, puis servez aussitôt.

Jamie Oliver ajoute 1 cuillère à soupe de mascarpone en même temps que le parmesan.pour plus de crémeux (et de lipides !). Il sert son risotto accompagné de biscuits amaretti en morceaux et de feuilles de sauge frites.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 24 novembre 2010

Soupe à la courge butternut

J'adore les cucurbitacées. Rien que de le prononcer, le mot sonne douceur et volupté en bouche.

D'après wikipédia, il existe environ 800 espèces de cucurbitacées. J'avoue n'en connaître qu'une petite dizaine et je crois en avoir cuisiner seulement la moitié ! J'ai du pain sur la planche pour les années à venir.

Ma préférence va à la courge butternut ou doubeurre en français (c'est joli, non ?). En soupe, elle se suffit à elle-même, sa chair ferme apportant le velouté et un goût très doux.

Pour changer de ma soupe habituelle (celle de Pascale de C'est moi qui l'ai fait !), j'ai eu envie d'essayer la recette du Régal du mois de novembre. J'étais curieuse d'associer de la pancetta à la soupe de butternut. Le résultat a été plus que satisfaisant !


Soupe à la courge butternut

Ingrédients pour 2 litres de soupe
- 1 grosse courge butternut ou 2 petites
- 2cs de graines de coriandre ou 1 cs de poudre
- piment oiseau (facultatif)
- 1 oignon
- 10 tranches de pancetta (environ 50g)
- 1,5l de bouillon
- 150g de marrons cuits ou 2 poignées de flocons de châtaigne
- huile d'olive, sel et poivre

Préchauffez le four à 200°C ou 180°C chaleur tournante.
Coupez la courge en deux dans le sens de la longueur ; ôtez les graines.
Confectionnez une huile parfumée avec la coriandre pilée ou la poudre, le piment si vous souhaitez une soupe épicée et 1 pincée de gros sel. Badigeonnez généreusement les demi-courges et enfournez pour 40 minutes. 

Mon doubeurre prêt à être rôti !

Déchiquetez la pancetta et faites dorer les morceaux dans une cocotte pendant 5 mn dans 1 cs d'huile. Ajoutez l'oignon et cuire à feu doux sans colorer.

Récupérez la chair des courges et ajoutez-la dans la cocotte. Verser le bouillon, les marrons ou les flocons, et laissez frémir 15 mn. Mixer, saler et poivrer à votre convenance, servez bien chaud !


Et en relisant la recette, je vois un petit astérisque. En le suivant, que vois-je ? * Sur une idée de Jamie Oliver !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...