Affichage des articles dont le libellé est classiques. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est classiques. Afficher tous les articles

dimanche 21 mai 2017

Les goûters du dimanche # Gâteau rhubarbe, vin blanc et huile d'olive {et aussi les classiques gâteaux au chocolat !}

J'aime la rhubarbe, les gâteaux, le vin blanc et l'huile d'olive. Cette recette ne pouvait que m'intriguer ! 

Il faudra choisir un vin blanc fruité, car pour une fois, la saveur persiste après cuisson. A part ça, c'est la recette parfaite pour un dimanche un peu paresseux. Le gâteau produit une joli croûte à la sortie du four, l'intérieur est moelleux à souhait, le mélange rhubarbe, vin blanc et huile d'olive fonctionne à merveille, parfait je te dis.

Et pour les non amateurs de saveurs acidulés, j'ai bricolé les classiques gâteaux au chocolat en format mini, prêts en 10 minutes, cuits en à peine plus.





Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 8 janvier 2017

Classique #27 - Tarte au citron meringuée sans chichi et inratable

Oui, je sais, c'est le week-end de la galette, mais il neige depuis hier et ça caille, ça m'a plutôt donné envie d'une tarte au citron dis donc !



J'ai essayé pleins de recettes au fil des années, plus ou moins sophistiquées, plus ou moins réussies.

Mais je reviens assez fréquemment à celle ci, car :

- elle est simple à mettre en oeuvre, pas de chichi je te dis,
- elle ne comprend que des ingrédients que j'ai en général dans mes placards,
- elle ne nécessite pas de peser les œufs ou le jus de citron, je ne me retrouve pas avec 20g de blancs sur les bras, 
- le fond se fait avec les gâteaux secs que j'ai sous la main = vide-placard encore !!!
- le mélange fond croustillant, garniture acidulée et meringue moelleuse est juste parfait pour un dimanche après-midi neigeux :-)



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 13 novembre 2016

Classique #26 - Lasagnes à la courge

Quand quelqu'un m'a demandé cette recette il y a quelques jours, je l'ai fièrement renvoyé vers le blog. J'aurais mieux fait de me taire, elle n'y était pas (encore) ...

Pourtant, je cuisine régulièrement ce plat à l'automne ; simple et efficace, il a également l'avantage de nourrir les grandes tablées à moindre coût. Il se prépare à l'avance, se décline en végétarien, et les restes sont parfaits pour les lunch box. Parfait je te dis ;-)



Et regarde moi un peu ces couleurs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 10 octobre 2016

Journée de la gaufre # Gaufres de polenta au fromage, gaufres de Ginette ET gaufres au fromage blanc

Quoi ??? T'étais pas au courant qu'il y avait une journée de la gaufre ??? Moi non plus :-) Mais le week-end fut plus que maussade, par conséquence très productif en cuisine !

J'en ai aussi profité pour remettre à jour mes listes de blogs préférés, car Blogger a décidé de les supprimer subitement (et je ne suis pas la seule à être NRV, comme diraient mes enfants). Mine de rien, c'est un gros travail, d'une part parce que je ne lis plus les mêmes blogs qu'il y a 2 ans, certains se sont arrêtés, il faut faire le tri. Mais surtout, je suis incapable d'ouvrir un blog sans y passer trois plombes jeter un coup d’œil. Hyper chronophage cette tâche !

En arrivant sur le blog d'Agnès, j'ai eu la bonne surprise de voir qu'elle avait testé -et approuvé- ma brioche au fromage blanc. Ne me demande pas pourquoi, mais j'ai pensé de suite à mes gaufres à la polenta sucrées qu'elle avait transformé en version salées pour un repas du soir. Aussitôt dit, aussitôt bidouillées avec du fromage dur qui pue et très parfumé du Tyrol.

Et puis tant qu'à extirper sortir et faire chauffer le gaufrier, j'en ai profité pour y cuire les gaufres de Ginette. Ginette, c'est Ginette Mathiot, LA référence culinaire de ma maman dans les années 70. Ginette a écrit le fameux "Je sais cuisiner", plus de 2000 recettes sans photos et tiré à plus de 6 millions d'exemplaires. Respect. Ce sont donc les gaufres de mon enfance, seulement 10g d'huile, croustillantes à la sortie du gaufrier, et assez neutres pour y tartiner un tas de cochonneries sans culpabiliser.

La troisième recette, c'est le bonus du lendemain :-) J'étais curieuse de connaître le rendu de cette recette au fromage blanc et à l'avoine, toujours sans beurre. Elles sont plus moelleuses que celles de Ginette, avec un goût assez marqué d'avoine. Très bien aussi pour y tartiner un tas de cochonneries ;-)

Et vous, c'est quoi votre recette de gaufre préférée ???
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 26 mars 2015

Classique #25 - Rouleaux de printemps et nuoc mam arrangé

C'est la recette des rouleaux de printemps que je mangeais toute petiote, du moins celle dont je me souviens !

Donc, dans les rouleaux de printemps de quand j'étais petiote, je me rappelle qu'il y avait des germes de soja et du concombre qui croquaient sous la dent, des vermicelles de riz, de la salade, des herbes, et parfois des crevettes. J'ai rajouté de la carotte et des cacahuètes concassées, je fais ce que je veux dis donc ! Car ce qui est bien avec les rouleaux de printemps, c'est que c'est une recette très versatile, on peut y mettre tout ce que l'on aime. D'ailleurs, ma recette précédente comprenait des légumes d'hiver et une sauce au tamari à tomber. Vraiment.

Je ne vais pas te mentir, c'est un plat qui demande un minimum de temps. Tu commences par préparer/nettoyer/couper tous les ingrédients. 




Puis vient la phase de confection du rouleau proprement dit, il faut trouver le bon équilibre pour les ingrédients : trop peu et tu obtiens un rouleau frustrant et rachitique, trop et c'est un rouleau obèse difficile à croquer ! Sans compter que le rouleau ne se garde pas très longtemps, à peine 24h ; il faut d'ailleurs le filmer individuellement ou il sèche sur place comme une vieille saucisse.

Je dirais que c'est un plat qui se mérite, mais quelle satisfaction ! Ces rouleaux de printemps sont très différents de ceux que tu peux trouver chez ton traiteur asiatique préféré. En général, on y trouve beaucoup de vermicelles, encore des vermicelles, et c'est à peu près tout !

Allez, je te donne un dernier truc si tu le sens pas de rouler des galettes de riz : tu prends tous les ingrédients en omettant la galette, tu coupes en petits morceaux que tu places dans un bol, tu arroses de sauce, tu mélanges bien et tu dégustes tel quel. Un peu comme ce plat de nouilles aux cacahuètes, c'est délicieux et très rapide ! C'est d'ailleurs ce que j'ai fait ce midi ...


Version rouleau ...

... version salade

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 31 janvier 2015

Classique #24 - Les caramels au chocolat de mon enfance (et une jolie boite en bonus !)

L'autre jour, je suis retombé sur cette recette en en cherchant une autre (ça se dit en en ?).

Ces caramels, je pense que j'ai du les faire 50 fois lorsque j'étais ado ! Je t'ai déjà dit qu'à cette époque j'aurais aimé me nourrir de bonbons et de chips ? Il y a 30 ans existait un fabuleux magasine nommé "100 idées". Un peu comme le Marie-Claire Idées (mais en mieux, du moins dans mon souvenir), j'y ai appris à coudre, à tricoter, à bricoler avec trois fois rien, bref, je le dévorais chaque mois.

Et bien sûr, il y avait une partie cuisine dont seule la branche -très- sucrée m'intéressait à l'époque. Cette recette simplissime produit des caramels tout à fait honorables avec 4 ingrédients du placard, sans thermomètre, sans colorant ni conservateur :-) Tu as envie de retomber en enfance en quelques instants ?





Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 22 avril 2013

Classique #23 - Bavarois vanillé et son coulis de fraises

Samedi dernier, nous avions deux invités pour le goûter. Oui, mais un goûter à cinq heures, ça compte aussi pour le dîner, non ? Donc il y avait de la tarte rustique aux quetsches, des madeleines au chocolat, des petites fraises, et ce bavarois vanillé bien frais avec son coulis de fraises. Sauf que dans le feu de la conversation, j'ai oublié de sortir mon bavarois et qu'on a mis le coulis sur tout le reste ! Pas grave, ce dessert se garde très bien et a clôturé agréablement le repas du lendemain ; c'est frais, c'est fondant en bouche, et le coulis apporte un note fruité et acidulée. Finalement, j'ai bien fait de le garder juste pour nous ...




Classique #23 - Bavarois vanillé et son coulis de fraises

Finalement, ce n'est rien d'autre qu'une crème anglaise collée à la gélatine dont la texture est allégée par une crème chantilly. Pas très objectif maillot tout ça, mais qu'est ce que c'est bon !

pour 10 petits pots
- 40cl de lait
- 1 gousse de vanille
- 4 jaunes d'oeufs
- 100g de sucre
- 3 feuilles de gélatine
- 20cl de crème fraîche entière

Fendez la gousse de vanille en deux dans la longueur. Portez doucement le lait et la vanille à ébullition. Dans un bol, fouettez les jaunes et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le lait bouillant par petite quantité sans cesser de fouetter. Si on ajoute le lait trop vite, les jaunes risquent de coaguler et de former des grumeaux. Reversez la préparation dans la casserole et placez sur feu doux. Faites épaissir sans bouillir et sans cesser de faire des huit avec une cuillère en bois. La crème est prête lorsque la mousse de surface à disparue et qu'elle nappe la cuillère : si on passe un doigt sur la cuillère, la trace ne se referme pas. Transvasez dans le bol pour stopper la cuisson.

Préparez un bol d'eau froide et placez y la gélatine coupée en morceaux aux ciseaux. Lorsqu'elle est bien réhydratée (environ 5 minutes), essorez la entre vos mains et incorporez la à la crème. Prélevez le maximum de graines de vanille et ôtez la gousse. Laissez tiédir la préparation sans aller jusqu'à la prise en gelée.

Lorsque la crème est assez froide, fouettez la crème fraîche en chantilly bien ferme. Incorporez la à la crème refroidie, répartissez dans les contenants de votre choix et réfrigérez au moins 2 heures.




pour le coulis de fraises

J'ai utilisé mes fraises congelées de l'année dernière, et oui, il faut faire de la place pour la nouvelle récolte ! On les fait légèrement décongeler, on les mixe au blender avec un peu de sucre au goût et du jus de citron, on passe la préparation au chinois pour enlever les petites graines et voilà !



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 décembre 2012

Classique 22 # Salade de châtaignes aux petits lardons, ou pas

Voici une salade toute simple que j'ai beaucoup cuisinée il y a quelques années. Je crois que tous mes invités y ont eu droit ! Et puis, pour des raisons obscures et variées, elle est tombée dans mes oubliettes culinaires. Dommage.

J'y ai repensé la semaine dernière en cherchant une idée pour écouler des petits lardons d'une raclette. On a redécouvert cette recette avec Sécotin, à tel point que la recette pour quatre y est passée ! C'est moelleux, un peu croquant, tiède, totalement réconfortant ! Pour l'avoir testé, c'est également parfait sans les petits lardons.




Salade de châtaignes aux petits lardons, ou pas ( Julie Andrieu - ma p'tite cuisine)

Pour 4 personnes
- 10cl de vin blanc
- 500g de châtaignes congelées crues
- 100g de petits lardons
- 1 petit oignon ou 1 échalote, émincé
- 2 cs d'huile de noix, noisettes ou pistaches
- 1 cs de vinaigre 
- sel, poivre et plein d'herbes (ciboulette, coriandre, persil ... au choix et au goût !)


Portez à ébullition 50cl d'eau salée et le vin. Y cuire les châtaignes à couvert, jusqu'à ce qu'elles soient tendres, mais pas en purée.

Si vous faites la version aux lardons, faites les revenir à sec dans une poêle. Ajoutez l'oignon, puis les châtaignes égouttées, et laissez cuire 2-3 minutes à feu vif.

Pour la version sans, faites revenir l'oignon ou l'échalote dans un peu d'huile. Ajoutez les châtaignes égouttées et faites dorer 2-3 minutes à feu vif.

Mélangez l'huile et le vinaigre dans un saladier. Versez y le contenu de la poêle. Poivrez, mélangez, saupoudrez d'herbes et servez tiède.



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 11 novembre 2012

Classique 21 # Saumon rôti aux épices

Il y a quelques semaines, Ariana me demandait conseil pour un dîner. I was under pressure. Ariana habite un monde décalé du coté de l'Alabama, peuplé de personnages aux noms étranges et vivant des aventures complètement barrées. Oui, chez Ariana, même nettoyer la forêt s'apparente à une expédition dans un univers parallèle ... D'ailleurs Ariana, tu nous le racontes, ce dîner ?

Enfin bref. Donc je propose un filet mignon à l'orange. Fastoche. Efficace. Sauf qu'Ariana ne mange pas de porc. C'est ballot. Je propose un switch avec du filet mignon de veau. Sauf que pas de veau disponible. Du poisson alors ?




Saumon rôti aux épices (adapté d’Épices - Clare Gordon-Smith)

Ingrédients pour 4 personnes
- 4 filets de saumon sans la peau

pour la marinade
- 4 cs de sauce soja
- 10 anis étoilés écrasés
- 1 morceau de 5cm de gingembre finement râpé
- 2 gousses d'ail confites ou non écrasées
- 1 grosse botte de coriandre ciselée, feuilles et tiges
- 1 piment rouge épépiné et haché, ou 1 pointe de salam oelek


Mélangez tous les ingrédients de la marinade dans un plat creux. Placez y les morceaux de saumon, retournez les et enrobez les bien avec la marinade, avec les mains c'est parfait.  Laissez reposer au moins 2 heures en retournant plusieurs fois.

Chauffez une cocotte en fonte (j'évite ainsi la plupart des projections) à feu vif. Égouttez les filets et saisissez les des deux cotés. Attention à la sur-cuisson, le saumon supporte très bien d'être dégusté rosé. Servez bien chaud avec du riz blanc et un légume (le brocoli et le fenouil marchent très bien).

Vous pouvez également faire réduire la marinade quelques minutes dans la cocotte et la servir à part.




Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 septembre 2012

Classique #20 - Poêlée céréales-légumes, tofu frit et sauce otsu sésame-orange

Hier, en cuisinant le déjeuner des enfants, j'ai eu une soudaine envie de saveur asiatique, plus précisément quelque chose de salé, sucré et acide en même temps. Pendant que les pâtes mijotaient, je me suis cuisiné un de mes plats chouchou, une poêlée de blé vert et fenouil, avec du tofu frit et une sauce otsu sésame à l'orange. C'est un plat que je fais très souvent avec les restes de céréales et les légumes qui s'ennuient, c'est complet et délicieux ! Enfin, si vous aimez le sucré, salé et acide ... Et les enfants ont adoré leurs pâtes ... Les quantités que j'ai utilisées m'ont permis de faire deux repas.




Classique #20 - Poêlée céréales-légumes, tofu frit et sauce otsu sésame-orange

pour le tofu frit
- un bloc de tofu ferme, 125g pour ma part
- 2 cs d'huile (sésame)
- 1 cs de sauce soja

Coupez le tofu en petits dés. Placez les avec l'huile et la sauce soja dans un bol, mélangez soigneusement et laissez mariner une quinzaine de minutes.
Faites chauffer une poêle à feu vif. Faites y frire les dés de tofu jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés en les retournant fréquemment ; ça m'a pris une dizaine de minutes. Réservez.

pour la sauce otsu sésame-orange (adapté de Heidi Swanson et déjà utilisé dans une brouillade de tofu)
- 1 cs bombée de graines de tournesol
- 1 cs bombée de pignons
- 60g de graines de sésame, blond ou noir
- 1,5 cs de sucre
- 2 cs de sauce soja
- 1 cs de mirin
- 2 cs de vinaigre de riz
- 1 cs d'huile de sésame
- le zeste et le jus d'une orange

Toastez les 3 graines séparément, en faisant attention de ne pas brûler les pignons. Placez les dans le bol d'un mixer et broyez les grossièrement. Ajoutez le reste des ingrédients et mixez pour obtenir une pâte grossière. Réservez.

pour la poêlée
- 200g de céréales cuites, blé vert ici
- 2 petits bulbes de fenouil ou tout autre légumes qui s'ennuieraient, quantité qui vous convient

Débarrassez les fenouils de leurs feuilles extérieurs et émincez les finement. Faites les revenir à feu vif dans la même poêle que celle utilisée pour le tofu. Lorsque le fenouil est juste tendre, ajoutez le tofu, puis la sauce. Mélangez, laissez chauffer quelques instants, saupoudrez d'herbes fraîches si vous en avez, et régalez vous !



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 18 mars 2012

Classique #19 - Soupe lentilles corail, tomate et coco, ou la meilleure soupe du placard

C'est LA soupe qu'il vous faut si vous :

- n'avez plus rien  grand chose de frais au réfrigérateur,
- avez moins de 30 minutes avant le repas,
- avez du mal à quitter les bonnes soupes que vous avez cuisiné tout au long de l'hiver,
- aimez les mets subtilement épicés,
- êtes assez folle pour déléguer la préparation au cuisinier en herbe qui passe par là,
- ...

Même que parfois je cuisine cette soupe juste parce que je la trouve délicieuse et parfaite pour un dîner léger. Après, on a les raisons qu'on mérite ...

Et je pense que cette soupe mérite de participer au défi Conserve de recettes de cuisine


Tu m'as vu dans la cuillère ????


Classique #19 - Soupe lentilles corail, tomate et coco, ou la meilleure soupe du placard

Ingrédients pour 4 personnes
- 1 oignon émincé
- 2 ou 3 gousses d'ail émincés
- 1 cc de paprika
- 1 cc de curcuma
- 1 cc de gingembre
- 1 cc de garam massala ou de curry
ou tout autre mélange d'épices de votre choix.
- 150g de lentilles corail
- 800g de tomates (en boite ou pas)
- 70cl à 1l de bouillon, selon la texture souhaitée
- 10 à 20cl de lait de coco, selon votre goût

- des herbes si vous en avez (congelées, c'est très bien aussi !)


Dans une grande casserole ou un faitout, faites revenir l'oignon et l'ail avec les épices pendant quelques minutes. Ajoutez les lentilles et les tomates, puis mouillez avec le bouillon, portez à ébullition, couvrez et laissez mijoter une quinzaine de minutes.

Ajoutez le lait de coco, mixez un peu, beaucoup ou pas du tout, rectifiez l'assaisonnement, parsemez d'herbes et dégustez bien chaud !



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 18 décembre 2011

Classique #18 - Pois chiches à l'indienne

Voici un plat subtilement épicé qui devrait plaire à ma copine Cita :-))

Je l'ai beaucoup cuisiné dans ma kitchenette parisienne, lorsque j'étais étudiante et que les fins de mois étaient difficiles. Et puis j'ai continué, parce que ce plat est absolument délicieux ! Il se suffit à lui même, mais vous pouvez l'accompagner d'une céréale pour un plat végétarien complet, ou le servir en accompagnement d'une viande.




Classique #14 - Pois chiches à l'indienne

Ingrédients pour 3-4 personnes
- 200g de pois chiche secs ou une boite de 400g
- 1 oignon finement émincé
- 1 cs de cumin en poudre
- 1 cs de coriandre moulu
- 1 cc de garam massala
- 1 cc de curcuma
- 1 cc de cannelle
- 1 boite de tomates concassées

Si vous aimez les plats épicés :
- 1 morceau de gingembre d'environ 2cm
- un peu de purée de piment


Si vous utilisez des pois chiche secs, faites les tremper dans un saladier d'eau pendant une nuit. Égouttez les, puis mettez les dans une grande casserole d'eau. Ne salez surtout pas ! Portez à ébullition, et laissez cuire jusqu'à ce que les pois chiches soient tendres. Égouttez et réservez un peu d'eau de cuisson.

Faites chauffer un peu d'huile dans une sauteuse et faites y revenir l'oignon. Lorsqu'il est bien doré, ajoutez le cumin, la coriandre, la garam massala, le curcuma et la cannelle. Laissez chauffer les épices 2 minutes, puis ajoutez les tomates et les pois chiches. Ajoutez un peu d'eau de cuisson selon la consistance désirée. Si vous voulez épicer votre plat, râpez le gingembre et ajoutez la purée de piment. Salez généreusement, portez à ébullition, réduisez le feu et laissez mijoter 5 minutes sans couvrir.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 23 novembre 2011

Classique # 17 - Filet mignon à l'orange et au gingembre

Oh ! Eh ! Ça va bien de raconter ta vie Sécotine, mais on veut manger maintenant !

Alors la voilà, la recette du filet mignon à l'orange et au gingembre, une viande fondante nappée d'une sauce sucrée-acide-salée, mmhhh ... La seule chose difficile dans cette recette est de vous y prendre suffisamment à l'avance ; après, ça se cuisine presque tout seul !


La recette est extraite du livre "Épatez vos amis !" de Frédéric Chesneau. Chaque recette est photographiée et expliquée pas à pas, avec toutes les astuces pour ne rien louper. Même s'il n'y a que 12 recettes, réparties en 4 repas, il y en a pour tous les goûts : curry vert de lotte au lait de coco, crevettes croustillantes ou meringues façon Pavlova. Si je devais offrir un livre de cuisine en ce moment, ce serait bien celui-ci !


On y va pour la recette ?




Filet mignon à l'orange et au gingembre

Ingrédients pour 4 personnes
Le bouquin donne les ingrédients pour un filet mignon et ... 6 personnes ! Je double toujours, et je n'ai pas souvent des restes !

- 2 filets mignons de porc

- 1 pot de marmelade d'orange
- le jus et le zeste de 2 oranges (ou 25cl de pur jus d'orange)
- 2 pouces de gingembre pelés et râpés
- 4 cs de sauce soja
- 4 cs de vinaigre de riz
- 2 cs de moutarde de Dijon
- 4 cs d'huile d'olive (avec de l'huile de sésame, c'est aussi très bon)
- sel et poivre

Mélangez tous les ingrédients de la marinade dans un plat creux. Faites y mariner les filets mignons pendant au moins une demi heure en les retournant une fois et en les arrosant.

Dans une cocotte, saisissez les filets mignons à feu vif afin de les dorer sur toutes les faces. Ajoutez les trois quarts de la marinade, couvrez, et faites mijoter pendant 40 minutes en retournant les filets plusieurs fois.

Sortez les filets et réservez les dans du papier d'aluminium. Pendant ce temps, réduisez la sauce de cuisson à feu vif pour obtenir une consistance sirupeuse. Remuez souvent pour que ça n'attache pas (la dernière fois, j'ai remué, mais ça a quand même attaché).

Après 10 minutes, coupez la viande en tranches, répartissez la sur les assiettes et nappez généreusement de sauce. Servez de suite.




Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 septembre 2011

Classique #16 - Mon gratin de pomme de terre

En vrai, j'avais placé tous mes espoirs culinaires du mercredi dans un cake citron-amandes-polenta.

En vrai, j'aurais du me douter en pesant les 225g de beurre que cette recette n'était pas du tout faite pour moi.

En vrai, j'ai pensé que ce gratin était vraiment trop simple pour le publier.

En vrai, c'est un accompagnement parfait puisqu'il cuit au four tranquillement pendant qu'on fait autre chose (ça rappellerait pas la courgettine ?). Les pommes de terre sont moelleuses, avec une petite sauce légère très goûteuse. On peut écrabouiller les pommes de terre à la fourchette façon purée rustique, et entendre Emma s'exclamer : "c'est trop trop bon maman !".

En vrai, c'est trop trop bon la simplicité.





Classique #16 - Mon gratin de pomme de terre

Ingrédients pour 6 à 8 personnes en accompagnement
Je vous donne la recette de base, celle qui est assez discrète pour accompagner avec élégance à peu près tout. Mais si vous rajoutez un peu de fromage, du jambon, du tofu, des oignons ou des champignons, le gratin se transforme sans soucis en plat complet.

- 1 kg de pomme de terre
- 50cl de lait de vache ou végétal
- 50cl de bouillon de légumes
- sel et poivre et noix de muscade
- 1 bâton de cannelle si vous aimez

Lavez, épluchez et coupez les pommes de terre en tranches fines (3mm à la mandoline).

Faites chauffez le lait et le bouillon dans une grande casserole, assaisonnez avec le sel, le poivre et la noix de muscade. Ajoutez éventuellement le bâton de cannelle. Versez les tranches de pommes de terre et cuire à feu doux pendant 15 minutes, pas plus.

Au bout de 10 minutes, préchauffez le four à 180°C. Placez le contenu de la casserole dans un plat à four peu profond, et enfournez pour environ 1 heure. Si le dessus du gratin prend trop de couleur à  votre goût, placez y une feuille de papier alu. Mais chez Sécotine, on trouve toujours des amateurs de "grillé"...




Si vous voulez jeter un coup d'oeil à la recette du cake citron-amandes-polenta, c'est ici en VO.

J'avais également fait mon gâteau classique au chocolat en petit format, et en réduisant la quantité de chocolat et de beurre à 130g. Tout parti celui-là ...
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 18 août 2011

Classique #15 - Pain de poulet à l'avoine

Attention les yeux, recette couteau suisse ! Une du genre avec toujours une fonction pour vous en sortir. On pourrait aussi invoquer Mac Gyver, mais je crois savoir qu'il a pris sa retraite.

Le pain que je vous propose se déguster chaud, froid, tiède, à emporter, décongelé, en version individuelle, en gros plat bien réconfortant, avec un coulis, avec de la mayo ... Bref, avec lui, zéro chance de se tromper !


Version individuelle.

Je fais toujours le double de la recette, d'une parce que c'est quand même du boulot, alors autant rentabiliser, et de deux parce qu'il se congèle/décongèle comme une fleur. Je n'ai qu'à en prélever une portion le matin pour ma boite repas du midi, ou le soir quand je suis en panne d'idée et de temps pour le dîner. Ou bien quand j'ai la flemme le midi. Recette couteau suisse que je vous disais !

Le recette provient d'un livre que j'ai beaucoup utilisé , la cuisine saine de Rosemary Stanton. Je l'ai acheté quand on payait encore en francs, un peu oublié, et je le redécouvre avec grand plaisir cet été. J'ai remplacé le lait en poudre par la même quantité de parmesan pour relever le poulet, et grand bien m'a pris !


Version familiale.


Pain de poulet à l'avoine

Ingrédients pour un pain
Je dis ça, je dis rien, mais je double toujours les proportions.

- 500g de poulet haché
- 100g de flocons d'avoine (1 tasse)
- 25g de parmesan râpé (1/4 de tasse)
- 1 oeuf battu
- 120g de carottes râpées (1 tasse)
- 100g de champignons hachés (1 tasse)
- 1 gros oignon haché (1/2 tasse)
- 1 cc de romarin séché
- 1 botte de persil haché (1/2 tasse)
- du sésame grillé

Mélangez tous les ingrédients sauf le sésame dans un grand saladier. Le plus pratique, c'est d'utiliser les mains pour mêler intimement tous les ingrédients.

Préchauffez le four à 180°C ou 160°C chaleur tournante.

Huilez un moule à cake ou des moules individuels. Parsemez le fond de graines de sésame. Versez le mélange au poulet, bien tassez et saupoudrez de sésame.

Cuire entre 30 et 45 minutes selon la taille de vos moules. Laissez refroidir 5 minutes avant de démouler si vous souhaitez déguster le pain de suite. Vous pouvez également le laisser refroidir complètement dans le plat.

Servez avec la sauce de votre choix ; j'ai une préférence pour le coulis de tomate tout simple.


C'est moelleux, c'est délicieux !


Envie d'une autre terrine ?

Je vous conseille la terrine aux deux dindes d'Alphonsine, du temps où elle s'appelait encore Posillippo. Un délice !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 3 juin 2011

Classique #14 - Gnocchis à la farine

C'est lors de nos premières vacances en Toscane qu'on a appris à faire ces gnocchis à la farine. Ils sont bien plus facile à manipuler que leur cousin à la pomme de terre et j'ai toujours des petites mains volontaires pour les façonner. De là à dire que c'est un jeu d'enfant ... T'en dis quoi, Fabienne ?

Sortir mes petites planches en bois rainurées me transporte toujours un peu au Sud. Je vous montre ?






C'est pas moi !






Classique #14 - Gnocchis à la farine

Ingrédients pour 5-6 personnes

Vous pouvez doubler les quantités, les gnocchis se congèlent très bien

- 500g de farine (j'ai utilisé 200g de farine de maïs et 300g de farine de blé)
- 30 cl d'eau tiède
- 1 cc de sel fin
- 1 cs d'huile d'olive


C'est tout ? Ben oui, j'ai pas dit que c'était une recette compliquée !!


Préparez  une plaque ou un plateau fariné avec un torchon pour couvrir les futurs gnocchis. Vous aurez aussi besoin d'un peu de farine, d'un couteau et de la fameuse planche rainurée (ou d'une fourchette si vous n'en avez pas).

Mélangez tous les ingrédients dans un grand bol (qui peut se fermer) pour obtenir une boule de pâte souple. Rajoutez un peu d'eau si nécessaire. 

Prélevez une tranche de pâte et fermez le bol afin que le restant de pâte ne dessèche pas. Façonnez un boudin d'environ 1 cm de diamètre sur le plan de travail fariné. Coupez des morceaux d'environ 1 cm.

Placez un morceau sur la planche rainurée. Le pouce appuyé à 45°, poussez la pâte vers l'arrière en appuyant légèrement : le gnocchi s'enroule et se forme tout seul. Ne vous désespérez pas, vous trouverez le bon mouvement au bout de quelques essais. 



Ça marche aussi avec le dos d'une fourchette, c'est juste un peu moins joli.


Placez les gnocchis formés sur la plaque farinée et couvrez les du torchon. Procédez ainsi avec les reste de pâte. Farinez régulièrement les gnocchis sur la plaque afin qu'ils ne collent pas entre eux. 

On dirait plein de petits vers ...
Vous pouvez les garder au réfrigérateur une journée dans une boite hermétique ou les congeler cru.

Au moment de la cuisson, faites bouillir une grande quantité d'eau salée. Plongez y les gnocchis frais ou congelés. Ils sont cuits lorsqu'ils remontent à la surface. Sortez les à l'aide d'une écumoire, répartissez dans les assiettes, et dégustez avec la sauce de votre choix.

Sécotine vous conseille une sauce bien crémeuse, comme la crème de parmesan, qui va s'accrocher aux rainures et se glisser dans le creux des gnocchis.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 2 avril 2011

Classique#13 - Le muesli chez Sécotine

Ce n'est pas un scoop, ce n'est pas Sécotine qui a inventé, ni l'eau chaude, ni le muesli maison. Pour l'eau chaude, j'ouvre le robinet, et pour le muesli, j'utilise les proportions de Pascale de C'est moi qui l'ai fait ! Je l'ai aussi vu chez Cléa, qui elle même tient la recette de Rose Bakery. Encore une recette qui voyage de blog en blog, comme le gâteau aux amandes si simple, si bon !

Fabriqué son muesli, c'est d'abord un bon moyen de contrôler ce qu'on a dans son bol le matin. Qui n'a pas frémi en lisant la composition de céréales du commerce ? Personne ? 
Ensuite, c'est votre muesli, donc vous y mettez absolument que ce que vous aimez. Et chez Sécotine, ce n'est jamais la même composition, car ...
... c'est un excellent moyen de vider les fonds de paquets de flocons.



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 12 janvier 2011

Classique #12 - Boulettes de viande de Jamie O.

Ce plat d'apparence simple et rustique nécessite néanmoins un minimum de préparation. Le résultat en vaut la peine car les boulettes remportent toujours un grand succès, toute tranche d'âge confondue. On les retrouve donc souvent à la table de Sécotine le dimanche, quand on passe de 5 à 8, ou 9, ou 10 ...

L'essentiel de la préparation, c'est à dire préparer les boulettes et les pré-cuire,  peut être fait la veille, voire l'avant-veille. Le jour J, vous n'aurez plus qu'à décongeler tranquillement la sauce tomate (si votre beau-papa vous à gentiment donner des tomates durant tout l'été), ou ouvrir une boite de bon coulis, et à passer le plat au four pendant 20 minutes.

ok ok, photo pas top, mais la viande hachée c'est pas très sexy en photo !

Boulettes de viande de Jamie O. 

La recette est issue du livre "la cuisine de Jamie". J'ai augmenté les quantités pour 1) satisfaire les gros appétits 2) éventuellement avoir des restes.

Ingrédients pour 6 à 8 personnes

- 2 oignons
- 4 gousses d'ail
- 2cc de moutarde
- 2cs d'huile d'olive

- 1,5kg de hachis (mon boucher me donne du mélange)
- 4 cs de chapelure (maison, bien sûr !)
- 3cs d'origan sec
- 1 cc de cumin en poudre
- 2 cs de romarin
- 1 cc de piment (facultatif)
- 2 jaunes d'oeuf
- sel et poivre du moulin
- huile d'olive

- 1l à 1,5l de sauce tomate
- 3 boules de mozzarella
- 100g de parmesan râpé

Épluchez les oignons et l'ail ; émincez les finement. Faites chauffer l'huile dans un poêle, puis confire les légumes sur feu tout doux. Ajoutez la moutarde. Si vous êtes pressée, vous pouvez aussi passer les oignons et l'ail émincés au micro-onde, puissance maximale pour 1 à 1min30, puis ajouter l'huile et la moutarde.

Placez la viande dans un grand bol. Ajoutez la chapelure, l'origan, les jaunes d'oeuf, le romarin, le cumin, et éventuellement le piment. Assaisonnez avec le poivre et 3 cc rases de sel. Ajoutez les légumes cuits, puis mélangez bien avec vos mains. Vous pouvez goûter le mélange pour rectifier l'assaisonnement.

Façonnez des boulettes de la taille d'une balle de golf (ou de la taille que vous souhaitez), jusqu'à épuisement de la viande. A ce stade, j'ai des boulettes sur tout mon plan de travail !
Faites chauffer 2 cs d'huile dans une grande poêle. Y cuire les boulettes 3 à 4 minutes en les retournant fréquemment pour qu'elles soient dorées de tous les cotés. J'utilise une pince pour les manipuler facilement et ne pas les casser. On veut juste pré-cuire la viande, le reste de la cuisson de fera au four dans la sauce tomate. Procédez en plusieurs fois et placez les boulettes pré-cuites dans un grand plat à four.

Si vous cuisinez pour plus tard, laissez refroidir la viande, filmez le plat et réservez au frais jusqu'à la finition.

Si vous cuisinez pour de suite, préchauffez le four à 200°C ou 180°C chaleur tournante. Faites chauffer la sauce tomate, ajoutez la aux boulettes, parsemez de mozzarella coupée en morceaux et de parmesan râpé. Enfournez pour 20 minutes, ou jusqu'à ce que le fromage soit bien doré. Servez avec des spaetzles campagnards, vous m'en direz des nouvelles !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 29 décembre 2010

Classique # 11 - Spaezles campagnards

Mais alors qu'est ce que c'est donc que ces spaetzles ?

C'est une sorte de pâte aux oeufs de texture molle, qu'on trouve surtout dans le Sud de l'Allemagne, en Autriche et en Alsace. On les appelle Spätzli or Chnöpfli en Suisse, ou encore Knöpfle en Hongrie. De par leur texture irrégulière, les spaetzles accompagnent à merveille tout ce qui est un peu rustique et en sauce, comme le boeuf bourguignon de Fabienne.

La particularité des spaetzles campagnards est d'utiliser du fromage blanc à la place d'eau pour humidifier la pâte. Le fromage blanc donne des spaetzles bien moelleux avec un petit goût imperceptible. La recette provient de Marmiton, via les classeurs de Fabienne.



Spaezles campagnards

Ingrédients pour 6 personnes en accompagnement
- 300g de farine (j'utilise 200g de farine spéciale spaetzle du moulin du Hibou, correspondant à de la T80, et 100g de farine complète)
- 3 beaux oeufs
- 300g de fromage blanc
- 1 cc de sel fin

Dans un grand bol, mélangez tous les ingrédients pour obtenir une pâte homogène. Laissez reposer 1 heure si possible.

Faites bouillir une grande quantité d'eau salée dans une casserole. Les spaetzles se cuisent pas petite quantité. Placez une "râpe" à spaetzle au dessus de la casserole. Mettez un peu de pâte dans le container carré et "râpez" les spaetzles. Des gouttes de pâtes vont tomber dans l'eau. Quand elles remontent à la surface, sortez les à l'aide d'une écumoire et placez les dans une passoire. Répétez l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.


Vous ne disposez pas de cet ustensile ? Pas de panique. Avant, j'utilisais soit le panier de mon cuit vapeur avec mon racloir à pâte (il a certainement un petit nom que je ne connais pas),


ou alors une petite planche à découper sur laquelle je disposais une cuillère de pâte. J'inclinais ma planche au dessus de la casserole, et je faisais tomber des petits morceaux de pâte à l'aide d'un couteau. J'ai même vu qu'on pouvait utiliser un presse purée à poussoir pour des spaetzles plus fins.

Une fois tous les spaetzles cuits, faites chauffez un peu de beurre dans une grande poêle, jetez y les spaetzles et faites les colorer. Servez tels quels avec une noisette de beurre, ou avec le boeuf bourguignon de Fabienne, ou avec tout autre sauce de votre choix.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...