mercredi 16 août 2017

Tranches d'aubergines panées au crumesan, sauce barbecue garantie sans cochonnerie et un peu de mon Canada !

Il a bien fallu qu'on revienne du Canada. Bouhououououou ... J'ai partagé pas mal de petites vidéos sur mon compte Instagram, les photos sont en fin d'article !

Alors je me console avec la bouffe, les aubergines d'ici sont enfin arrivées (grandies sous serre, faut pas rêver non plus !), le maïs frais, les tomates qui ont du goût, les petites courgettes, bref, tous les légumes qui te font l'été mais qui te rappellent qu'il est déjà mi-août. C'est moi ou il y a eu une faille spacio-temporelle cette année ?

Bref. J'avais mis cette recette de coté depuis longtemps, en attendant mes aubergines donc. Ami carnivore, passe ton chemin, même si j'ai résisté à la tentation de nommer ce plat "steaks" d'aubergine. On parle ici de tranches épaisses d'aubergines panées avec un crumesan que j'aime presqu'autant que le vrai parmesan. Le tout cuit au four pour un résultat assez bluffant je l'avoue, c'est moelleux à l'intérieur, croustillant autour, et surtout, ça a beaucoup de goût, ce qui n'est pas toujours gagné avec notre amie l'aubergine.

Je les ai servies avec de la sauce barbecue maison garantie sans cochonnerie et plutôt réussie (dixit Sécotin), mais une sauce tomate classique convient certainement très bien.




Tranches d'aubergines panées au crumesan 
( d'après Angela Liddon - Oh she glows every day)

pour 2 personnes en plat principal, ou 4 en entrée

pour le crumesan 
Il t'en restera certainement après avoir cuisiné cette recette, mais la moitié ne suffit pas. Tu peux en saupoudrer tes légumes ou tes pâtes, c'est délicieux et ça se conserve très bien !
- 140g de graines de courges
- 4 cs de levure maltée
- 1/2 cc de sel
- 1/2 cc d'ail en poudre

Placez tous les ingrédients dans le bol d'un petit mixer. mixez jusqu'à obtenir une poudre grossière. Goûtez, et ajoutez du sel si besoin.

Le crumesan se conserve très bien 2 semaines au réfrigérateur.



pour les tranches d'aubergines panées
- 2 belles aubergines (environ 300g chacune)
- du sel fin
- environ 3 grosses cs de farine
- environ 150 ml de lait de ton choix
- 1 cc de vinaigre de cidre
- 1/2 cc de sel
- 1 cc d'origna séché
- 1 cc de basilic séché
- poivre

- le crumesan préparé ci-dessus

Lavez et épluchez les aubergines. Coupez les en tranches épaisses (1 à 1,5 cm). Saupoudrez les généreusement de sel fin, massez pour faire adhérer et placez les tranches dans une passoire pour les faire dégorger au moins 1/2 heure.

Rincez les aubergines et essuyez les.

Placez la farine dans un petit bol ; délayez progressivement avec le lait pour obtenir une pâte à crêpes épaisse. Ajoutez le reste des ingrédients. Selon la grosseur de vos aubergines, cette quantité ne suffira pas ou  sera trop importante.

Préchauffez le four à 200°C. Tapissez une plaque avec du papier sulfurisé ou un silpat. Placez le crumesan dans une assiette creuse.

Trempez une tranche d'aubergine dans le mélange lait-farine, puis transvasez dans l'assiette de crumesan. Appuyez légèrement pour faire adhérer le mélange, sans oublier les cotés. Placez sur la plaque préparée. Procédez de même avec toutes les tranches, en vous lavant les mains autant que nécessaire.

Enfournez pour 20 à 25 minutes, en retournant les tranches à mi-cuisson. Selon votre four, surveillez la fin de la cuisson pour que les tranches ne brûlent pas (ce serait dommage ...).

Servez bien chaud avec la sauce de votre choix, je te conseille fortement d'essayer celle qui suit !



Sauce barbecue maison aux dattes, garantie sans cochonnerie
( d'après Shelly Westerhausen - Vegetarian Heartland)

pour environ 75cl de sauce (recette facilement divisable !)
- 70g de dattes dénoyautées (ou un mélange de dattes et de pruneaux)
- 1 oignon émincé
- 1 gousse d'ail émincée
- 1,5 cc de paprika fumé piquant (à défaut, 1cc de paprika+1/2 cc de piment)
- 1 boite de tomates
- 120ml de vinaigre de vin
- 2 cs de concentré de tomates
- 80g de mélasse
- 2 cs de sauce soja
- 2 cc de fumée liquide (à la fin de la recette, je te donne une idée pour la remplacer, idée que je n'ai pas testée)
- sel et poivre au goût

Si les dattes sont trop sèches, trempez les dans de l'eau 1/2 heure.

Faites chauffer un peu d'huile dans une casserole. Ajoutez les dattes et faites compoter une dizaine de minutes en remuant fréquemment. Ajoutez ensuite l'oignon et cuire jusqu'à ce qu'il soit translucide. Ajoutez l'ail et le paprika, puis le reste des ingrédients. Portez à ébullition, puis laisser mijoter une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que la sauce épaississe.

Ôtez du feu et mixez à l'aide d'une mixer plongeant. Remettez à mijoter 5 minutes. Goûtez et ajustez l'assaisonnement. Conservez au réfrigérateur jusqu'à 1 semaine, ou congelez en petits contenants.

Si tu n'as pas de fumée liquide, tu peux essayer d'utiliser du thé fumé en faisant infuser 2-3 cc dans une boule à thé lors des 5 dernières minutes de mijotage. Je ne garantie pas le résultat, mais le thé fumé fonctionne très bien avec cette recette de sauce, ce saumon ou ce tofu "fumé" à froid.




Un peu de mon Canada !

On a eu la chance cette année de passer presque 3 semaines entre le Québec et l'Ontario. Un petit rêve. Nos enfants étant assez grands, nous avons opté pour la formule je-bouge-tous-les-jours. De Montréal aux chutes du Niagara en passant par Ottawa et Toronto, puis Québec, la région du fjord de Saguenay, Tadoussac, puis retour à Montréal. Ouf ! 3500km quand même.

Niveau organisation :

- Un ami sur place nous avait prévenu qu'on venait en pleines vacances de la construction (en gros, quasi tous les chantiers du pays sont arrêtés pendant 2 semaines fin juillet-début août), j'ai eu du mal à trouver des hébergements à certains endroits.
- C'est ma petite personne qui s'est chargée de l'organisation et des réservations à l'avance. A 5 et en pleines vacances, pas de place pour l'improvisation !
- Et pour une famille de 5, c'est soit 2 chambres d’hôtel à chaque fois, soit un Airbnb ou équivalent. Le choix a été vite fait quand c'était possible. Le fait d'avoir un logement nous a permis de voyager très léger en lavant notre linge régulièrement, et de prendre repas du soir et petit déj' à la maison. Et c'était une surprise tous les 2 ou 3 jours de découvrir notre nouveau chez-nous provisoire. Que des bonnes surprises en plus !
- 5 personnes = 5 petits sacs de voyage, chacun a très bien géré le sien, et moi je n'avais pas le droit de râler quand au rangement parfois discutable du contenu. Ça m'a fait des vraies vacances dis donc !

Quelques pensées en vrac :

- ce n'est pas une légende, les Québécois sont vraiment gentils. Le seul endroit où j'ai rencontré des gens aussi serviables et aimables, c'était en Crête. Que c'est rafraîchissant de pouvoir engager une vraie discussion avec ton voisin de table ou avec le serveur ! Lequel vient à la fin de son service te saluer et te montrer des photos de son chien.
- les Québécois nous ont tous répété qu'ils étaient québébois avant d'être canadien, ils tiennent beaucoup à leur spécificité de langage tout en déplorant  le bilinguisme grandissant. 
- malgré la langue, ne t'attends pas à trouver un morceau de la France outre-atlantique ; ce sont des américains qui parlent français. Et ils appellent les américains des états-uniens, ils vivent tous sur le même continent, y'a pas de raison !
- être H24 en famille peut paraître pesant, surtout avec 2 ados et quand chacun est très autonome et vaque à ses occupations le reste de l'année. Et bien non, j'ai constaté un rapprochement entre mes enfants, on a eu des discussions vraiment intéressantes et ils se sont montrés très curieux de l'histoire du pays et du mode de vie des habitants. C'était vraiment chouette.
- pas de volet ni d'isolation comme on la connait en Europe, avec des amplitudes thermiques de 60°C entre l'été et l'hiver, la conception des logements me laisse perplexe. Ok, l'énergie est bon marché au Québec grâce aux énormes barrages au Nord de la province (ce n'est pas le cas en Ontario), mais c'est toujours choquant pour moi de devoir mettre la clim' à fond alors qu'il ne fait pas particulièrement chaud dehors mais que le soleil a tapé sur les vitres toute la journée.

Des regrets ?

- on aurait bien passé plus de temps à certains endroits, mais la nuit suivante était déjà prévue ... loin !
- Montréal a été notre 1ère étape, on était en plein décalage horaire et je ne pense pas avoir apprécier la ville à sa juste valeur, crotte !
- je pensais avoir le temps de passer à Trois-rivières pour rendre visite à Louise qui tient le blog le Sacristain. J'ai un peu sous-estimé les distances et les temps de parcours, ça n'a malheureusement pas pu se faire ...

Et sinon, on a aimé se promener dans les quartiers ombragés de Montréal.



Viens que je te bise au parc Oméga !



L'étonnant quartier du Parlement à Ottawa,


la bibliothèque du Parlement. très vieille Angleterre ...


la relève de la garde,


et les chutes Rideau !


Toronto et ses buildings,


ses piscines sur les toits,


la CN Tower vue des Toronto Islands, un havre de tranquillité à 20 minutes de bateau.


Jusqu'à 16 voies de circulation, t'as pas intérêt à te planter ...


Les chutes du Niagara d'en haut,


et d'en bas, ça mouille !!!


Québec, où nous avons eu la chance d'être guidé par Eric, un ami qu'on n'avait pas vu depuis ... 18 ans !





Une chouette cabane sur l'île d'Orléans, ouais, je veux bien d'une cabane comme ça !


La route 381 vers Saguenay, bien nommée la route des montagnes. Quasi déserte, elle offre des panoramas superbes à perte de vue. Pas de fils électriques, pas de constructions, rien, nada.


La baie des Ha! Ha ! (c'est son petit nom !) qui ouvre au loin sur le fjord du Saguenay au loin, ma halte préférée de ce voyage. Des paysages ) couper le souffle, de l'eau, du relief, pas trop de monde, tout ce que j'aime !



 Mes chéries ...


La chaleureuse cuisine du gîte le Ravenala où Guy et Gilles nous ont accueilli comme des rois. Tout était parfait dans cette halte : le lieu, l'atmosphère, l'environnement, la philosophie, la bouffe ... Un gîte et des hôtes que nous avons quitté à regret, je crois qu'on avait tous un peu la larme à l’œil ...



A la recherche des baleines, sur mer ...


 ... ou sur terre ! Nous en avons vu beaucoup, malgré la mer agitée.




Bon, c'est quand qu'on repart déjà ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. du parmesan végétal ; c'est une honte !
    Un arrêté du 14 juin 2017 par la Cour de Justice Européenne interdit désormais l'appellation de "lait", "fromage", "crème", "beurre" et "yaourt" pour les alternatives végétales. Dorénavant, ces dénominations doivent concerner uniquement les produits d'origine animale, 

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, c'est juste que ça ressemble sacrément à du parmesan râpé au goût ;-)
      Mais on va dire crumesan si tu veux, ça va mieux là ?

      Supprimer
    2. je crois que vous n'avez pas bien compris ; je représente en France les intérêts des producteurs de Parmesan en Italie.
      je vous demande expressément de changer le titre de votre recette sous pêne de poursuite pour usage illicite d'une Appellation d'Origine Protégée.

      Supprimer
    3. Non, effectivement, je n'avais pas bien compris, étant donné que vous ne vous êtes pas donné la peine de vous présenter, simplement de laisser un commentaire lapidaire.
      Par ailleurs, l'arrêté du 14 juin 2017 ne concerne que les dénominations de lait, fromage, crème, beurre et yoghourt qui ne peuvent être utilisés à des fins commerciales ou de promotion, ce qui n'est pas le cas ici. Il n'y est fait nulle part mention des AOP. Sur cette base, je peux appeler ma recette comme je veux.
      Néanmoins, j'ai une profonde admiration pour tous les producteurs qui œuvrent pour préserver leur savoir-faire et pour nous offrir des produits de qualité labellisés. C'est par respect pour eux que je change le titre de ma recette pour pouvoir encore manger très très longtemps de l'excellent parmesan, du vrai, fait avec du lait de vache en Emilie-Romagne ;-)

      Supprimer
  2. waaouuu quels vacances, vous avez du vous régaler...

    bizz
    manue :)

    RépondreSupprimer
  3. Content que vous avez eu une belle visite dans mon coin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre coté, il faut être sacrément difficile pour ne pas aimer ;-)

      Supprimer
  4. Ohhh wow...! J'suis ravie de savoir que vous avez bien aimé le Canada.
    Moi, je suis dans la province voisine du Québec, soit le Nouveau-Brunswick. Cet endroit vaut aussi le détour pour ses paysages et sa belle nature 😉.
    Super intéressant ton billet.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouuiiii, ça m'a donné envie de revenir pour découvrir de nouveaux endroits ! J'ai clairement préféré la partie dans la nature de nos vacances. Et d'après ce que j'ai lu, je serai servie dans ta belle région !

      Supprimer
  5. Toujours dur le retour de vacances!!!! En tout cas, ça devait être un superbe voyage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouiii ! Mais j'aurais aussi volontiers fait ton voyage en Russie, clairement un endroit où j'irai un jour !

      Supprimer
  6. Les blogs de cuisine sont des merveilles de création, test, partage et peu importe si le titre défrise un peu non ? Bravo pour la réponse (sans faute d'orthographe quand on se donne la peine ! )
    bref, beau voyage suivi sur FB, quelle chance !
    Belle recette, j'adore les aubergines et une nouvelle façon de les cuisiner me plaît en cette fin d'été.... Bises, bonne soirée et toutes mon amitié :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'éternel débat des laits, saucisses, omelettes et autres mets végétaux. Après, je comprends que ça défrise les puristes, mais je considère que les gens sont assez intelligents pour faire la différence. Et si c'est vraiment une personne qui représente les intérêts des producteurs de parmesan (ce dont je doute fortement), et ben ... il ferait mieux de changer de représentant pour une personne posée, polie, et surtout, sans faute ;-)
      Je pense que tu vas aimer ces aubergines, ça change vraiment de ce qu'on a l'habitude de cuisiner avec ces légumes. Bises !

      Supprimer
  7. Tes photos me laissent rêveuse. J'adorerais découvrir le Canada, pays qui me passionne. Ces tranches d'aubergines panées me mettent l'eau à la bouche

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...